I feel good France 2017 – 103min.

Résumé

I feel good

genre
Comédie

Créer un besoin qui n'existe pas. Voilà une phrase qui résume le principe capitaliste que Jacques (Jean Dujardin) incarne avec un zèle déconcertant. Convaincu d'avoir trouvé le projet qui le rendra riche, PDG et unique employé d'une entreprise de chirurgie esthétique low cost en Bulgarie, il se rend dès lors dans le village Emmaüs Lescar Pau, où travaille sa sœur Monique (Yolande Moreau), afin de dégoter ses premiers clients. «Oser, risquer l'Utopie avec et pour l'homme» est une maxime placardée en ces lieux que Jacques retournera contre l'homme. Il persuade les compagnons du village qu'ils pourront, en changeant intégralement leur apparence, réaliser leur plus grand rêve, quitte à leur en inventer un s'il n'existe pas encore.

Casting

Réalisateur

Date de sortie

Romandie: 26 septembre 2018

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 1 mois

« Ah ! s’il était riche »

Mules aux pieds et peignoir sur le dos, Jacques débarque dans la communauté Emmaüs, supervisée par sa sœur Monique. Son intention est d’y trouver des clients qui le rendront enfin riche.

Loin d’être fataliste, Jacques est un idéaliste égocentré, convaincu que sa destinée est de gagner des millions en faisant travailler les autres. Ce loup de la rue du mur qui, petit, collectionnait, dans un album Panini maison, les portraits découpés de ses idoles – Tapie, Pinault, Arnault et compagnie – croit avoir trouvé l’idée du siècle : permettre aux pauvres, qui n’ont plus aucun rêve, de devenir beaux, grâce à la chirurgie esthétique bulgare.

L’humour grolandais des joyeux lurons Delépine et Kervern est au rendez-vous. Dans une succession de sketches plutôt réussis, ils associent à une ironie lunaire et tendre, un constat cruellement réaliste sur le monde d’aujourd’hui. Jean Dujardin se délecte à jouer l’abbé piètre, distillant du panache dans son personnage de perdant magnifique. Quant au village Emmaüs, il ressemble à un cirque coloré avec sa monstrueuse parade. Mais, tous les matins, dès que s’ouvrent ses portes, c’est une nuée de gens dans le besoin qui courent pour être les premiers à dénicher ce qui leur manque, parmi les rebuts des autres.

Si cette fable sociale révèle les désillusions de la gauche, elle confirme aussi que la vraie richesse n’est pas celle que l’on coffre dans une banque.

6.5/10
twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.comVoir plus


Watchlist

Séances I feel good

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Louez des films recommandés

Teleboy
Hollystar

Dès à présent dans les salles 6 sur 59 Films