L'incroyable histoire du Facteur Cheval France 2017 – 104min.

Cineman Movie Charts

Cineman Movie Charts: le jury, c'est toi!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

6

2

1

0

0

4.6

9 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 2 mois

“Le maçon du cœur”

Après une période de deuil, le mutique Joseph Ferdinand Cheval se remarie avec Philomène. Ils auront bientôt une fille, Alice. Sur l’une de ses tournées, le facteur émérite ramasse la pierre qui vient de le faire chuter. Fasciné, il en fera la base d’un édifice inattendu, un « palais idéal » qu’il dédiera aux femmes de sa vie.

Des paysages cartes postales, promouvant les beautés naturelles de la Drôme, alternent avec les clairs-obscurs des scènes intérieures. Le soin porté aux images met en valeur la reconstitution sage et appliquée du fabuleux destin du Facteur Cheval. Un chemin long de 33 années et semé de pierres noires. La tragédie enflamme ce maçon du cœur, fou passionné, reconnu au final pionnier de l’architecture naïve. Droit et solide comme un roc, Jacques Gamblin intériorise ces accidents cruels, son regard renfrogné disparaissant sous le poids des ans et du maquillage. On aurait aimé que le film décortique davantage l’art, la technique et les sources d’inspiration multiples de ce génie en marge qui, ne trouvant place en ce monde, créa le sien, selon son idéal.

6/10Voir plus

Dernière modification il y a 2 mois


Eric2017

il y a 2 mois

Ce film est absolument remarquable. Jacques Gamblin est sublime dans l'interprétation de Ferdinand Cheval ainsi que Laetitia Casta dans celui de sa femme. Une histoire simple, émouvante où les mots superflus n'existent pas. Un monde où l'on récompensait par une médaille la longévité et la fiabilité d'un employé des Postes. Et ce Palais Idéal...incroyablement construit durant une vie entière. Après ce film, une envie, celle de me rendre à Hauterives pour admirer ce chef d'oeuvre. (G-01.02.19)Voir plus

Dernière modification il y a 2 mois


marylou_allenspach

il y a 2 mois

Film inspiré♥
On est transporté dans une autre époque. Celle où l'amour ne se disait pas mais se prouvait, celle où la dureté de la vie (33 km à pieds chaque jour pour livrer le courrier) laisse place à la contemplation et à la rêverie. Ceux qui ont visité ce Palais Idéal comprendront mon bouleversement. Les autres seront s'en doute impatient de faire les quelques 200 km qui nous séparent de Hauterives dans la Drôme pour découvrir la magie de ce lieu. Nils Tavernier a trouvé en Jacques Gamblin son facteur Cheval, cet homme taiseux, têtu et atypique qui apeurait un peu ses voisins par son projet bizarre mais a su gagner leur estime et leur reconnaissance.
Construire un palais pour sa fille alors qu'on est qu'un humble facteur rural...Voir plus


vincenzobino

il y a 3 mois

Alice au palais des merveilles
1897, Hauterives, Drome: Fernand Cheval, ancien boulanger devenu facteur de son village tombe amoureux de Philomena et le couple met au monde Alice. Mais les aléas de la vie font que ce parcours de vie sera semé d’embûches. L’une d’elles va pousser cet homme solitaire et introverti à bâtir un palais pour Alice. Mais lorsque l’on a aucune connaissance et expérience en construction, l’entreprise s’avère périlleuse.
Le grand retour du duo Gamblin-Tavernier après le magnifique « de toutes nos forces » était à titre personnel l’une de mes plus grandes attentes, ayant d’autant plus visité il y a 30 ans, soit vers l’âge d’Alice, le dit palais. Ce retour en arrière s’avère très beau.
On pourrait quelque peu regretter que les 40 premières années de la vie de Cheval soient passées sous silence, si ce n’est sa première expérience professionnelle, mais au fil du film, l’on découvre qu’un nouveau marathon se présente à cet homme, mettant ainsi un parallèle avec le film précédent du duo. Et cette entreprise beaucoup plus longue nous ravit.
Gamblin est Cheval de par ses mimiques et sa pudeur; Laetitia Casta est belle comme elle ne l’a jamais été. Mais la véritable beauté s’avère celle de la reconstitution architecturale et historique, en citant la plus belle parole du facteur. Et le dernier plan nous offre une approche de la vie vue de l’au-delà, tel que Cheval la vivait.
A recommander.
PS: présence à l’issue de la séance de l’ancienne directrice de la fondation du palais idéal qui confirma que si certains faits sur la relation Fernand-Philomene furent romancés, toutes les anecdotes architecturales et artistiques sont bien réelles et que le succès du palais auprès du public méritait cet hommage cinématographique. Elle fut touchée par la projection...Voir plus

Dernière modification il y a 2 mois


Watchlist