Daphne Royaume-Uni 2017 – 88min.

Communiqué de presse

Daphne

Les femmes avec qui elles travaillent l'énervent, les mecs veulent trop ou pas assez, et sa mère, atteinte d'un cancer, est tout aussi insupportable à force de vouloir être sa meilleure amie. Mais à 31 ans, Daphne sait se défendre contre tous ces problèmes de la vie, à coups de répliques cinglantes, de citations de Zižek, de regards désintéressés ou, en dernier recours, de suffisamment d'alcool. Même Joe, son chef dans le restaurant londonien qui l'emploie, et peut-être son meilleur ami, ne parvient pas à percer cette façade de dureté avec ses avances discrètes. Mais quand, une nuit, Daphne assiste à un hold-up choquant et sanglant, elle ne sait pas trop comment digérer cet événement et glisse lentement mais sûrement vers la crise. Cette étude de caractère du réalisateur Peter Mackie Burns nous conduit, en 87 minutes vertigineuses, dans l'âme renfermée du personnage principal et nous donne à voir un univers concentré sur le féminin. Emily Beecham, l'interprète principale, nous enchante et nous fascine dans ce rôle-titre inoubliable.

[Text: Zurich Film Festival]

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Mourir peut attendre

Venom: Let There Be Carnage

Dune

Halloween Kills