À bras ouverts Belgique, France 2017 – 92min.

À bras ouverts

Critique du film

A bras ouverts

Critique du film: Geoffrey Crété

Figure de la scène littéraire et médiatique française, intellectuel de gauche, Jean-Etienne Fougerole aime se considérer comme un humaniste. Lors d’un débat télévisé enflammé, il défend ainsi l’idée de son nouveau roman, selon laquelle les plus aisés devraient accueillir chez eux les personnes dans le besoin. Poussé par son interlocuteur et blessé dans son orgueil, Jean-Etienne s’emporte : il affirme en direct être prêt à accueillir chez lui une famille d’étrangers. Dès le soir même, il se retrouve donc nez-à-nez avec des Roms, qui ont entendu son invitation et comptent bien en profiter…

Philippe de Chauveron, Christian Clavier : deuxième. Trois ans après le succès phénoménal de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?, le réalisateur et l’acteur se retrouvent pour une nouvelle comédie à formule, qui repose précisément sur la même idée : la rencontre entre deux mondes que tout (et surtout le racisme) oppose. Difficile de feinter la surprise face au moteur comique grossier et lourdingue de la comédie avec également Ary Abittan et Elsa Zylberstein, qui passe la majeure partie de ses 92 minutes à rejouer et confirmer les pires clichés sans une once de subtilité ou d'esprit. Mais comme c’est assumé et revendiqué, c’est censé être drôle, malin et politiquement incorrect. On a aussi le droit de trouver ça stupide, gênant et politiquement douteux.

03.04.2017

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

Très bonne comédie française. Un scénario très sympa avec Ary Arbitan excellent dans le rôle du patriarche rom. On y retrouve un Clavier dans un rôle où il excelle et une Zylberstein toujours aussi rayonnante. Bref, j'ai passé 1h30 vraiment sympa, avec de très bons gags et en finalité c'est un film distrayant et c'est ce que j'attends du cinéma. (F-16.04.17)

À bras ouverts 4

Autres critiques de films

Barry Seal - American Traffic

It

Mother!

The Circle