Tour de France France 2016 – 95min.

Critique du film

Tour de France

Critique du film: Geoffrey Crété

Jeune rappeur, Far’Hook, 20 ans, est pris dans un règlement de comptes. Obligé de quitter Paris pour quelques temps pour sa propre sécurité, il accepte la proposition de son producteur, Bilal : le remplacer auprès de son père Serge, et l’accompagner dans son tour des ports de France sur les traces du peintre Joseph Vernet. A des années lumières l’un de l’autre, Far’Hook et Serge vont commencer ce tour de France, qui leur permettra de voir et comprendre leurs nombreuses différences.

Tour de France est un film indigeste. Un film rempli d’ingrédients a priori nobles (un discours sur la tolérance, sur le choc des cultures et des générations, forcément très significatif dans la France actuelle), mais au final très difficile à avaler. Remarqué avec Rengaine, le réalisateur Rachid Djaïdani se contente ainsi d’accumuler les idées communes sur le sujet, et passe des stéréotypes (Depardieu aime la peinture et la chanson française) à une morale attendue, qui frôle le grotesque. Au lieu d’interroger les clichés, porter sur eux un regard fin avec une réelle réflexion, le cinéaste se contente de les accumuler, sans raconter grand chose. Reste la musique, parfois poignante, et bien plus riche que le film lui-même.

21.11.2016

1

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Greenland - Le Dernier Refuge

Dark Waters

La bonne épouse

Yakari, La Grande Aventure