Kiki - L'amour en fête Espagne 2016 – 102min.

Critique du film

Kiki, el amor se hace

Critique du film: Geoffrey Crété

Madrid. La chaleur de l’été échauffe les esprits de cinq couples en pleine redécouverte sexuelle. Une femme découvre qu’elle est dacryphile, et que voir des larmes lui permet d’atteindre l’orgasme. Un homme somnophile trouve un moyen inattendu de vivre sa sexualité malgré la réticence de sa femme. Après avoir été agressée lors d’un vol dans une boutique, une femme découvre qu’elle est harpaxophile. Pour réveiller leur vie sexuelle, un couple expérimente un club. Une fétichiste de la soie malentendante tente de trouver l’amour, et de vivre avec son obsession.

Difficile de faire une comédie sur la sexualité, et notamment ses facettes les plus étranges et décalées, sans tomber dans la vulgarité facile ou les rires gras classiques. Avec Kiki, le réalisateur espagnol Paco León s’en sort relativement bien. D’abord parce qu’il ne cherche pas désespérément la comédie, à n’importe quel prix : l’histoire tourne d’abord autour des interrogations habituelles et incontournables sur le couple (le manque de communication, la rancœur, la monotonie qui s’installe). Mais surtout parce que le film offre quelque chose de nettement plus doux grâce à une belle galerie de personnages gentiment paumés, interprétés par d’excellents acteurs. La partie sur la fétichiste de la soie et malentendante est certainement la plus discrètement puissante : la scène du téléphone rose est la plus belle du film, à la fois hilarante et touchante, grâce à la fabuleuse Alexandra Jimenez.

29.08.2016

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

novecenti

il y a 3 ans

J'ai adoré. Drôle, très drôle et touchant aussi. Il dédramatise le fétichisme avec légèreté et montre l'importance d'oser se dire. D'excellent acteurs, de la verve, des histoires croisées. Un merveilleux moment


baba_john

il y a 3 ans

Kiki, l’amour en fête est une comédie souvent drôle réalisée par Paco Leon qui appelle un chat un chat, et plus encore quand il s’agit d’une chatte. Il met vivement en scène des déviances sexuelles light, parfois familières, ainsi que d’autres vices aussi charmants qu’inhabituels: Dacryphilie - larmes, dendrophilie - arbres, somnophilie - sommeil, harpaxophilie – être pillé, polyamori – plusieurs partenaires simultanément, hyphéphilie – matière, tissus.
Les récits s’enchevêtrent, plaisants et poignants parfois. Bien enlevé et jamais lourd, ou presque…, le film est une délicieuse exploration des plaisirs de l’amourVoir plus


hal11

il y a 3 ans

J'ai adoré "Kiki - L'amour en fête" ! C'est frais et réjouissant, l'enchaînement des différentes scènes et les relations entre les personnages fonctionnent vraiment bien. Même si le sujet est facile (il existe une infinité de gags à faire sur le sexe et les situations embarrassantes qui y sont liées), et que d'ailleurs le film ne manque pas d'user de cette facilité, au final c'est très drôle sans jamais, à mon avis, devenir lourd ou exagéré. De plus, au-delà de l'humour, les thèmes abordés pourront entraîner des discussions et, qui sait?, peut-être briser certains tabous. Ne le manquez pas ! :-)Voir plus


Autres critiques de films

The Gentlemen

Sonic the Hedgehog

Invisible Man

L'appel de la forêt