La loi du marché France 2015 – 93min.

Critique du film

La loi du marché

Critique du film: Geoffrey Crété

Thierry a 51 ans, une femme, un fils handicapé, 20 mois de chômage derrière lui et encore 9 mois d’indemnisation. Dans une nouvelle impasse après une formation qui n’a débauché sur aucun emploi possible, il continue à se battre pour garder la tête haute malgré les échecs, les humiliations et les critiques. Après de nombreux entretiens, il trouve enfin un travail comme vigile dans un supermarché. Mais la politique austère de la direction va le pousser à questionner la morale de l’impitoyable monde du travail moderne…

Signe des temps tourmentés, La Loi du marché rappelle deux films récents : Deux jours, une nuit des frères Dardenne, où Marion Cotillard tentait de sauver son travail grâce à ses collègues, et Discount de Louis-Julien Petit, où un groupe de caissiers essayait de détourner le système pour aider les plus démunis. Mais force est de constater que le film de Stéphane Brizé n’a ni leur puissance ni leur clarté, et flotte dans un entre-deux opaque. Le réalisateur refuse de céder à l’appel du mélodrame mais emballe son histoire muette avec de très grosses ficelles, filme perpétuellement le visage de son personnage principal sans lui offrir la moindre fenêtre pour exister, et se place à une distance presque gênante de ses protagonistes – le cours de danse et les adieux en chanson, très problématiques. Dans le rôle d’un homme ni vivant ni héroïque, Vincent Lindon (qui retrouve le réalisateur après Mademoiselle Chambon et Quelques heures de printemps) a reçu le Prix d'interprétation à Cannes : de quoi confirmer que la vraie valeur de La Loi du marché est plus politique que cinématographique.

26.05.2015

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

catherine_v_

il y a 4 ans

Superbement joué! Bien aimé cette ambiance lente glauque qui révèle une réalité indéniable.


MULLERD

il y a 4 ans

Film méritoire mais bien-pensant


seemleo1

il y a 4 ans

Des plans fixes, cadrés en général sur Vincent Lindon. Une suite de scènes grisailles de la vie quotidienne, avec tous les temps morts, les redites, les hésitations. On se croirait dans un mauvais documentaire avec caméra cachée. Difficile au départ de se plonger dans ce monde étrange qui est en réalité le monde que le personnage joué par Lindon, a façonné. Ce n'est pas seulement la loi du marché, mais c'est son monde à lui, modelé par les choix, petits et grands de son parcours de vie. Plan par plan malgré la dureté des rapports entre employeurs et employés, on découvre le héros, ses grandeurs, ses limites. Le résultat est prenant, original et laisse un sentiment de réflexion profonde après la projection. Réflexion alimentée par sa propre vision de la vie et de ses Lois.Voir plus


Autres critiques de films

The Gentlemen

Sonic the Hedgehog

Invisible Man

L'appel de la forêt