Caprice France 2015 – 100min.

Critique du film

Caprice

Critique du film: Geoffrey Crété

Instituteur célibataire et rêveur, Clément aime le théâtre. En particulier la belle Alicia, une comédienne de renom qu’il admire, et qu’il croise par hasard dans son école lorsqu’elle lui demande de donner des cours particuliers à son neveu. Entre eux, c’est le coup de foudre. Mais leur belle idylle se complique lorsque Clément retrouve Caprice, une jeune actrice excessive, déterminée à le séduire. Un petit écart qui va laisser son meilleur ami, Thomas, se rapprocher d’Alicia…

D’ordinaire insouciant et sucré, le cinéma d’Emmanuel Mouret avait pris une direction plus obscure avec Une autre vie, un drame romantique avec Joey Starr et sans le réalisateur à l’écran. Caprice, son huitième film, montre qu’il ne s’en remettra pas : sous ses airs de légèreté, il déroule une étonnante histoire d’amour douce-amère, qui abandonne peu à peu ses habits de vaudeville pour endosser ceux d’une tendre tragédie. Le fantôme de François Truffaut plane donc plus que jamais sur le cinéma du metteur en scène décalé, comme en témoigne ce film moins évident mais plus subtile, qui offre à Virgine Efira un très beau rôle tout en nuance.

18.04.2015

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Là où chantent les écrevisses

Les Minions 2: Il était une fois Gru

Bullet Train

Top Gun: Maverick