Planes 2 Etats-Unis 2014 – 83min.

Résumé

Planes 2

genre
Aventure Dessin animé Comédie

Dusty va apprendre qu’il faut beaucoup de courage et ne jamais baisser les bras pour devenir un vrai héros.

Date de sortie

Suisse All.: 14 août 2014

Romandie: 23 juillet 2014

Tessin: 20 août 2014

Réalisateur

Casting

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

films_pour_enfants

il y a 5 ans

PLANES 2
plutôt conseillé pour les enfants d'au moins 7 ans

Notre avis : il ne faut pas que penser à soi. Après un premier film où le héros voulait être le meilleur, il découvre ici que l'on peut travailler pour sauver les autres. Si l'on avait déjà saisi l'idée des véhicules qui parlent depuis le film Cars, on va un peu plus loin, et après les vaches tracteurs, il y a les cerfs tracteurs et les oiseaux jouets avions. Un monde qui peut se décliner à toutes les sauces... bientôt d'autres films avec trains ou bateaux ? En attendant celui-ci est plein de bons messages héroïques, et plaira à toute la famille, il y a plus de tensions que dans le premier film, beaucoup de héros risquent leur vie et le feu est bien présent avec incendies de forêt plutôt réalistes.

Quête identitaire. Après un premier film, où le héros devait se prouver qu'il pouvait être le meilleur, il va ici devoir trouver un sens à sa vie. Il découvrira l'intérêt que l'on peut avoir de se sentir utile, de faire un métier qui sauve des vies... il va être ici un peu moins centré sur lui-même. Reconversion après accident. Ne pas vouloir repartir en arrière après avoir pu s'en sortir. Si l'on doit changer de travail, autant en prendre un qui sert à la collectivité.

Revalorisation des pompiers aéroportés. Découverte de la vie de combattant du feu dans un parc national américain. On nous montre le travail de pompiers qui luttent contre les feux de forêt. Un film hommage à cette profession. Protection des autres. Revalorisation de ceux qui mettent leur vie en danger pour aider les autres.

Héroïsme. Les vrais hommes sont prêts à se sacrifier pour les autres. Pour devenir fort, importance de l'exercice, s'entraîner, persévérance. Critique de l'égoïste. Critique de l'intendant imbu de soi, qui ne pense qu'à son projet. Il ne se rappelle pas des noms des autres, ne s'intéresse qu'à sa propre personne. Critique de la témérité. Critique de celui qui a trop d'assurance et qui n'écoute pas les recommandations, cela fait courir des risques.

Maîtrise du travail. Exemple d'une équipe qui fonctionne bien. Motivation. On nous montre des travailleurs impliqués dans leurs boulots. Leader. Nécessité d'avoir une personne qui donne des ordres que l'on doit suivre, on revalorise l'obéissance. Maîtrise de l'action. Tout est protocolé, les gens savent ce qu'ils doivent faire. Être attentif. Des métiers à responsabilités ne permettent pas d'être dans la lune (Dusty pense à autre chose quand il devrait écouter les consignes et met en danger tout le monde à cause de ça).

Beauté de la nature. On nous montre des environnements protégés, grand parc américain, geyser, forêt à perte de vue. Protection de la nature. La nature mérite d'être préservée, on nous montre l'effort d'une équipe pour que le feu ne se propage pas.

Surmonter des épreuves. La vie n'est pas toujours ce que l'on espère. Exemple de personnes qui survivent au malheur et qui en font quelque chose qui aidera les autres.

Amour. Relation vraie d'un vieux couple qui se rappelle sa nuit de noces et son premier baiser. - On voit une demoiselle qui tente de montrer son intérêt au héros (qui ne semble pas vraiment intéressé par la chose).

Critique d'un business tourisme. On voit bien les dérives d'un parc ou les budgets sont pensés pour mettre plein la vue aux touristes, les accueillir. Bonne utilisation de l'argent. Il faut allouer des crédits aux pompiers, à ceux qui protègent la forêt et les personnes.

Ambiance américaine. Comme les précédents films de cette franchise, on ressent bien l'ambiance américaine, encore plus présente d'ailleurs en version originale.

Vieillesse. Ne plus pouvoir assurer dans son métier. Devoir avoir besoin d'aide, ne plus correspondre aux nouvelles normes. Célébration des morts. Mise en évidence du mur d'honneur où les pompiers morts au travail sont présentés.

Confiance. Il ne faut pas garder les problèmes pour soi. Dusty n'ose pas dire qu'il est malade, cela complique les choses.

Critique des privilégiés. C'est l'avion des VIP qui en se permettant n'importe quoi, embrase le feu. On se moque de celui qui recherche le contact des célébrités.

SCENES DIFFICILES


Mise en danger : incident de moteur impressionnant, moment suspendu, sans musique, on peut imaginer la dernière heure du héros arrivé. Dusty risque d'aller trop vite, en pleine nuit, n'arrive pas à croire qu'il est malade, fonce et perd la maîtrise de son moteur, va percuter le sol, percute des obstacles, risque le gros accident (et s'il s'en sort indemne, il va créer un incendie). Ancienne voiture de pompier qui ne parvient pas à éteindre le feu, son tuyau fuit, il faut trouver une autre solution pour résoudre la situation. Dusty se retrouve dans des rapides, il ne peut plus s'envoler, il est pris par le courant, l'hélico qui tente de l'aider a son treuil coincé, tout va mal, Dusty devait accélérer pour s'envoler avant de grandes chutes, ce qu'il ne parvient pas à faire, il va tomber dans le vide, mais est attrapé de justesse. - Danger de feu. Gros incendie de forêt. Beaucoup de scènes où des personnes risquent de mourir brulées. - Chez les pompiers, les petits véhicules pare-feux sont bloqués au sol, entourés par des arbres en feu. Devoir entrer dans une mine pour ne pas être brulé vif, des blocs s'effondrent. L'hélicoptère se met devant Dusty et se retrouve brulé, on voit bien les cloques de peintures, mais le moteur est aussi atteint, il ne parviendra pas à s'envoler et est rapatrié d'urgence, on craint pour sa vie. L'équipe d'intervention doit traverser un nuage de fumée, bruits sourds, peu de visibilité, gerbes de feu. Dusty doit prendre de l'eau et échapper aux débris enflammés qui tombent. Après avoir pris trop de vitesse pour sauver des vies, si l'on croit un instant qu'il n'y a pas de problème, de la fumée surgit de l'hélice du héros, chute libre, impressionnant crash dans les arbres, il est rapatrié complètement cabossé, on craint pour sa vie. Un pompier a sa lance incendie brisée pendant qu'il protège des vies. - Chez les clients. Couple de randonneurs prisonniers d'un pont en flamme, on les entend crier à l'aide. La femme risque de tomber, le point se brise d'un côté. La route est bloquée par des bois enflammés, cela condamne aussi le train, tout le monde est en danger.

Malaise. On sent le malaise du vieux pompier à qui l'on renvoie qu'il n'est plus aux normes, il se sent vieux et inutile. La piste d'atterrissage est condamnée, car il y a plus de pompiers, la population est très embêtée. - Épée de Damoclès, le héros Dusty sait qu'il ne doit pas dépasser une certaine vitesse, car sinon il risque de perdre sa vie. - Maladie grave. L'avion a sa boîte à vitesse qui ne peut pas être réparée, différents moments de désespoir, l'avion fait face à une réalité dure, il va vivre avec une sorte d'handicap, il ne pourra plus faire de grande vitesse. On rend mystérieuse la reconversion d'un acteur devenu le chef des pompiers (effet d'éclairs, différentes hypothèses effrayantes).

Tristesse. Dusty apprend qu'il ne peut plus courir. L'intendant ne veut pas faire évacuer ses clients, on réalise qu'il prend des risques, il va en plus couper l'eau des pompiers pour se l'approprier. Dusty se sent responsable de l'état de son chef hélicoptère. Triste histoire de l'ami acteur de l'hélicoptère, mort durant une cascade.

Sexisme. Beaucoup d'allusion à la plastique. Après avoir dénigré un client, on clame un "bienvenue ma jolie". On va entendre "Tu es de la bombe". Une voiture dit qu'il s'est fait plaquer pour un hybride et qu'il ne l'a pas entendu venir. On nous montre aussi une femme très entreprenante, avec une Deeper qui fait "RRhaou". Allusions sexuelles "Si vous venez faire la fête ce soir...", "Je t'ai dit qu'elle avait une soeur", "Qu'est-ce qu'on les a usés..." (et ici les héros imaginent quelque chose de sexuel...).

Moquerie. On peut rire d'un vieux camion rouillé. Effet de pets pour faire rire.Voir plus


Watchlist

Séances Planes 2

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Louez des films recommandés

Teleboy
Hollystar

Dès à présent dans les salles 6 sur 51 Films