L'enquête Belgique, France, Luxembourg 2014 – 106min.

Critique du film

L'enquête

Critique du film: Geoffrey Crété

2001. En quête de vérité et de justice, le journaliste Denis Robert dénonce le fonctionnement opaque de la société bancaire ClearStream, qui facilite l'évasion fiscale et le blanchiment d'argent aux puissants. La publication de ses livres Révélation$ et de La Boîte noire va provoquer une débâcle spectaculaire, qui ira jusqu’aux plus hautes sphères politiques et sera appelée L’affaire Clearstream.

Après Comme les autres, sur l’adoption d’un couple gay, et Présumé coupable, sur l'affaire d'Outreau, le réalisateur Vincent Garenq s’intéresse à une autre facette/fissure de la société moderne : l’affaire Clearstream, raz-de-marée qui a mouillé jusqu’au gouvernement de l’époque. En théorie, cette histoire de journaliste déterminé, Don Quichotte des temps modernes qui part à l’assaut de banques et sociétés insaisissables, possédait tous les ingrédients d’un vaste thriller, à la fois haletant et complexe. Mais L’Enquête se heurte à un scénario qui manque de souffle, des personnages trop accessoires, et surtout une mise en scène plate, dénuée d’émotion et d’ampleur. Gilles Lellouche, encore une fois sans grande dimension après La French, n’arrange pas l’affaire.

18.05.2017

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

regis_m

il y a 6 ans

Ca devient décidément une tradition : Gilles Lelouche dans une histoire d'affaire d'Etat (français) qui n'honore pas les politiques. C'est un bon résumé de l'affaire des frégates débouchant sur l'Affaire Clearstream, quoique succinct. On ressent bien cette machinerie immense à laquelle s'est frotté, sans y être préparé, le journaliste Denis Robert, on comprend bien les nombreuses manipulations fusant de tous les côtés.
Faut-il pour autant se déplacer se déplacer au cinéma pour voir ce genre de film ? Pas convaincu. Surtout que c'est quand même très formel et sans ingéniosité sur la forme. Intéressant, instructif, mais pas non plus transcendant.Voir plus


Autres critiques de films

Drunk

Wonder Woman 1984

Chaos Walking

Antoinette dans les Cévennes