Eden France 2014 – 131min.

Critique du film

Eden

Critique du film: Geoffrey Crété

A l’aube des années 90, la musique électronique est en pleine effervescence. La scène musicale française accueille ainsi de nouveaux rêveurs qui, ayant pris l’habitude de vivre dans l’obscurité animée des rave party, veulent devenir DJ. Parmi eux : Paul, qui décide avec son ami Stan de créer le duo Cheers. Le début d’une longue aventure, entre clubs branchés et voyages à travers le monde, histoires d’amours et d’amitiés, désillusions et drogues dures, au fil d’une quinzaine d’années.

Du film de Mia Hansen-Løve émane une beauté certaine : celle d’un monde nocturne lumineux, d’une naïveté universelle, mais aussi d’une période peu explorée, inquiétante et envoûtante. Elevée auprès de son grand frère Sven qui a vibré avec la fameuse French Touch, la réalisatrice de Tout est pardonné et Un amour de jeunesse a puisé en lui la force de son histoire, qui raconte avec tendresse une vague qui a marqué la fin du siècle musical. Cette volonté de balayer plus d’une décennie, et avec elle les espoirs et désillusions d’une génération, représente la plus belle partie d’Eden. Le reste manque désespérément de passion et de dimension, à l’image d’interminables et répétitives scènes de soirées dénuées de vie, étalées sur plus de deux heures laborieuses. En fin de parcours, le triste atterrissage du héros, rattrapé par la réalité grisâtre, offre au film une certaine beauté sinistre, beaucoup plus marquante que ce qui l’a précédée.

31.05.2021

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Spider-Man: No Way Home

The King's Man: Première Mission

Nightmare Alley

Spencer