Le vent se lève Japon 2013 – 126min.

Critique du film

The Wind Rises

Critique du film: Agathe Tissier

Un ingénieur en aéronautique japonais réalise son rêve, même en temps de guerre: construire la plus belle des machines volantes.

Jiro est un rêveur. Si sa myopie l'empêche de piloter des avions, sa ténacité fera de lui l'un des ingénieurs japonais les plus doués de sa génération. Embauché par une importante société aéronautique alors que son pays entre en guerre, il garde cette même fougue lorsqu'il conçoit des bombardiers destinés à ne jamais revenir au pays, en appliquant chaque jour la pensée de Paul Valéry: "Le vent se lève, il faut tenter de vivre". C'est d'ailleurs ce même appétit pour la vie qui va faire fondre le coeur d'une jeune fille rencontrée lors d'un terrible tremblement de terre, laquelle souffre d'un mal faisant rage dans tout le pays: la tuberculose...

L'ultime oeuvre d'Hayao Miyazaki traite de sujets lourds et profonds tels que la guerre, la maladie, les tremblements de terre et dépeint le Japon des années 30 avec dureté. Mais la poésie trouve sa place dans ce personnage qui jamais ne cesse de goûter au plaisir d'être en vie. A noter que ce film d'animation s'adresse bien plus aux adultes qu'aux enfants.

30.05.2016

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

vlecou

il y a 7 ans

Comme toujours avec Hayao Miyazaki images parfaites peut être un peu long


ngrodriguez

il y a 7 ans

Film hors du shéma habituel de Myazaki.
Ici, on ne racconte pas un conte ou un légende, mais une histoire réel. Pas de magie donc. Le graphisme est toujours aussi beau, et si le manque de magie ne m'as pas spécialement manqué, le rythme de naration m'a perdu. On saute très vite d'une époque à l'autre, combien de temps se sont-il passé entre deux scènes? Domage, je suis ressortie un peu déçueVoir plus


hal11

il y a 7 ans

La fin du film m'a touché, mais, malgré mon amour des oeuvres précédentes de Monsieur Miyazaki, je dois avouer que cette histoire m'a un peu semblé dépourvue de la magie et de la poésie du Voyage de Chihiro ou de Princesse Mononoké par exemple. Le rythme n'est pas toujours très bien dosé à mon sens, et les personnages ne sont pas aussi attachants que dans les autres histoires du maître. De loin pas un mauvais film cependant.Voir plus


Autres critiques de films

House of Gucci

Encanto - La Fantastique Famille Madrigal

Mourir peut attendre

S.O.S. Fantômes: L'Héritage