Le promeneur d'oiseau Chine, France 2013 – 100min.

Critique du film

Ye Ying - Le promeneur d'oiseau

Critique du film: Geoffrey Crété

Un vieux Chinois quitte Pékin en compagnie de sa petite-fille afin d'honorer une promesse faite à sa defunte épouse.

Lorsqu’il réalise que le temps file à toute vitesse, Zhigen, un vieux Chinois, décide de quitter Pékin pour retourner dans son village natal afin d'honorer une promesse faite à sa femme disparue : libérer son oiseau, unique compagnon de ses vieilles années, enfermé dans une cage. Grâce à un concours de circonstances, il emmène avec lui sa petite fille Renxing sur les routes de la campagne chinoise. Commence alors, pour la jeune citadine et le vieux paysan, un voyage à travers la nature et les souvenirs…

Premier film chinois réalisé par un Français, Le Promeneur d’oiseau de Philippe Muyl (Cuisines et dépendance, Le Papillon) raconte une histoire simple : celle de deux générations qui apprennent à se connaître, et donc d’une Chine scindée en deux, entre sa facette ultra-moderne et une autre beaucoup plus rurale. Mais au-delà des magnifiques paysages, loin des clichés européens sur cette partie de l’Asie, le film se contente de suivre une trajectoire bien conventionnelle, touchante mais trop discrète.

23.01.2017

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Jungle Cruise

Fast & Furious 9

Old

Les Croods 2: Une nouvelle Ère