Ain't Them Bodies Saints Etats-Unis 2013 – 105min.

Critique du film

Ain't Them Bodies Saints

Critique du film: Constantin Xenakis

Un évadé tente de revenir auprès de sa bien-aimée et de sa fille de 4 ans qu'il n'a jamais connue.

Bob aime Ruth plus que tout. Lorsqu'elle lui annonce être enceinte, Bob est aux anges. Mais cette belle histoire bascule le jour où le couple et le frère adoptif de Bob se retrouvent assaillis par les flics suite à un braquage: Ruth blesse un policier du nom de Patrik tandis que le frangin de Bob est tué. Avant de se rendre, ce dernier convainc Ruth de s'accuser de ce meurtre. Tout au long de son incarcération, Bob n'a de cesse d'écrire à sa bienaimée, lui jurant qu'il reviendra au plus vite auprès d'elle et de leur fille née entre-temps. 4 ans plus tard, il parvient à s'évader. Mais son imminente arrivée met la bourgade sous tension: Ruth rêve de stabilité pour leur fille, les flics sont sur les dents, 3 hors-la-loi débarquent en ville décidés à tuer Bob, Patrik se rapproche de Ruth, et le père adoptif de Bob aimerait ne plus jamais le revoir...

A la fois western moderne et drame lyrique tourné en cinémascope dans l'Amérique profonde dont le style, l'ambiance et les couchers de soleil rappellent forcément plusieurs classiques des années 70 tels que Thieves Like Us de Robert Altman, Bound for Glory de Hal Ashby et surtout Badlands de Terrence Malick à une époque où ce dernier ne s'intéressait pas encore aux dinosaures et aux méduses, Ain't Them Bodies Saints illustre une nouvelle fois la bonne santé du cinéma américain indépendant, beau, poétique et adulte, à des années-lumières des crétineries marvelisantes de Hollywood et des grivoiseries auto-proclamées auteuristes européennes, style Van Trier et autres Almodovar.

10.09.2013

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

toniobidule

il y a 6 ans

Bien longtemps que je ne m'étais pas autant ennuyé en regardant un film... Des lenteurs pendant lesquelles ont n'a rien d'autre à se mettre sous la dent que la voix larmoyante du "héros" narrateur. Aucune originalité ni surprise... Rien quoi.


CineFiliK

il y a 6 ans

Si l'histoire était pleine de promesses sur le papier, la langueur générale teignant le film n'a pas su nous captiver. Les personnages si tragiques qu'ils soient peinent à s'incarner et à émouvoir. Beau, mais vain.


vincenzobino

il y a 6 ans

Très belle decouverte
Il n'y a que 3 jours que j'ai découvert l'existence de ce film et j'y suis donc allé en total inconnue de ce qu'il m'attendait, trame, style, coulisses.
La trame est clairement expliquée et il n'y a pas de surprise particulière. Le style, bien que le récit ressemble a Bonnie & Clyde, diffère considérablement et est plus proche de "the place beyond the pines" avec ses longs plans et son non parti-pris pour l'un ou l'autre des protagonistes.
Prises de vues très belles, musique type country magnifique et interprétation générale brillante, la palme a Keith Carradine et Ben Foster.
Un très beau moment que je vous recommande.Voir plus


Autres critiques de films

Scoob!

Inception - 10th Anniversary

Greenland - Le Dernier Refuge

Un divan à Tunis