Orgueil et Préjugés et Zombies Royaume-Uni, Etats-Unis 2016 – 107min.

Critique du film

Orgueil et préjugés et zombies

Critique du film: Geoffrey Crété

Suite à une épidémie qui a transformé une grande partie de la population en zombies, l’Angleterre du XIXème siècle s’est retranchée pour se protéger. Formées à l’art du combat oriental selon la tradition, les sœurs Bennet arrivent à l’âge où elles devraient trouver un époux. Mais Elizabeth s’y refuse, déterminée à ne pas se plier aux exigences d’un homme. Jusqu’à sa rencontre avec Darcy, impitoyable colonel spécialisé dans la chasse aux infectés…

L’idée, insolite, est intrigante : réécrire le classique romantique de Jane Austen dans un monde post-apocalyptique, où la jeune fille de bonne éducation peut exploser le crâne d’un zombie. Développé depuis 2009, Orgueil et préjugés et zombies est passé entre les mains de Natalie Portman, David I. Russell (American Hustle) ou encore Scarlett Johansson avant de finalement se concrétiser avec Burr Steers (Le Monde de Charlie), avec un casting moins prestigieux. Bilan mitigé à l’écran : d’abord drôle, impertinente, percutante, la chose retourne bien vite dans les sentiers rebattus. Si bien qu’après avoir accepté la fantastique bêtise du scénario, celui-ci semble alors plat et sans imagination. Un comble vu le titre.

04.07.2016

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Drunk

Wonder Woman 1984

Chaos Walking

Antoinette dans les Cévennes