Oslo, 31 août Norvège 2011 – 95min.

Critique du film

Oslo, 31. august

Critique du film: Melanie Zahar

Sortant d'un centre de désintoxication, un jeune homme se rend à Oslo pour un entretien d'embauche.

Cela faisait des mois qu'Anders, pensionnaire d'un centre de désintoxication, n'était pas retourné à Oslo. En ce dernier jour d'été, il s'y rend à l'occasion d'un entretien d'embauche et en profite pour revoir ses anciens amis et se confronter à ses démons. On suit donc ce trentenaire, rongé par une profonde mélancolie, dans son errance tragique entre les fantômes du passé, ses espoirs anéantis et la réalité des gens qu'il a cotoyés et qui eux n'ont pas vu leur destin brisé par la drogue...

Lente, lumineuse, intense sans pathos excessif, l'oeuvre de Joachim Trier nous ballade dans les méandres d'une société complexe où le mal-être d'une génération désabusée se heurte à un conformisme social tout-puissant. La ville, belle, aérée, ses habitants, jeunes, beaux et branchés, sont soumis à une claustrophobie ambiante soulignée par l'enfermement insurmontable que constitue l'addiction. Le portrait d'une génération somme toute assez proche de la jeunesse helvétique.

25.03.2015

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

pierred1

il y a 8 ans

de quoi donner des idées aux productions suisses.... les acteurs sont merveilleux au service d'un film qui est saisissant d'intelligence et de profondeur... pudique, efficace, simple, intelligent, sans maniérisme... bref quand on voit ce que les scandinaves produisent on se dit aussi qu'on devrait un peu plus se demander comment ils arrivent à cette qualité.... que ce soit en télévision ou en cinéma, d'ailleurs...Voir plus


CineFiliK

il y a 8 ans

Difficile de renouer avec l'extérieur après avoir passé 6 ans en cure de désintoxication. Le décalage avec les autres est lourd à porter et grande est la tentation de rechuter. Trier filme le tout avec délicatesse, intelligence et talent. Cependant, il ne parvient pas à nous passionner.


the_eraser1

il y a 8 ans

Un film dur et triste, au rythme lent. Belles images d'Oslo, interprétation touchante. Quelques bons moments même si l'ensemble reste assez difficile d'accès.


Autres critiques de films

Greenland - Le Dernier Refuge

Dark Waters

Yakari, La Grande Aventure

La bonne épouse