Melancholia Danemark, France, Allemagne, Italie, Suède 2011 – 136min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

34

33

18

10

9

3.7

104 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Membre supprimé.

il y a 9 ans

Le style de ce réalisateur est inclassable.. on le regarde seulement par curiosité.
Personellement je trouve Melancholia moins désagréable qu'Antechrist.
C'est malgré tout un peu long et pompeux.


coldpray

il y a 10 ans

Deux magistrales actrices au service d'un film hyper stylisé. Le final est grandiose.


vanessabcn

il y a 10 ans

Je ne suis peut-être pas objective, j'aime tous les films de Lars Von Trier. Celui-ci me paraît un chef d'oeuvre, je le trouve réussit à tous les points de vue. Bien sûr, il faut être sensible au sujet. Tout m'a touché dans ce film, les acteurs sont magnifiques, les images de vrais tableaux, le son en accord avec le reste. On sort l'estomac noué, la tête lourde, enfin un film qui fait ressentir!!! Il faut aller le voir sur grand écran!Voir plus


romain_t

il y a 10 ans

Film fort, dur et beau. Unique et grandiose. Ambiance lourde, images surréalistes. Encore sous le choc je conseille juste de le voir, sur grand écran!


xenakis

il y a 10 ans

Merci pour la remarque concernant l'erreur d'orthographe: ce genre d'apport est toujours le bienvenu!!

Quant à Roger Ebert, je le lis depuis belle lurette. Là aussi, merci pour le conseil même si ce n'est rien de nouveau.

Quand on fait une remarque sur une erreur d'orthographe, la moindre des choses est de présenter un texte impeccable. Je relève plusieurs erreurs de grammaire dans votre texte.
Il faut toujours balayer devant sa porte, etc...

Reste enfin mon avis sur Melancholia, qui n'est qu'à titre indicatif. Le simple fait que vous, Eddy, puissiez ici vous exprimer, même de manière insultante, prouve à quel point je ne suis pas ici pour imposer ma prise de position mais également pour offrir une petite tribune à toute personne désireuse de donner avis, fût-il contraire au mien.

Et nous vous en faites pas: votre article insultant ne passera pas à la trappe.

Dernière chose: Lars Von Trier n'existe qu'à travers le scandale: ses déclarations sur Hitler, ses films nauséabonds et volontairement choquants, etc... En ce sens, c'est un type qui maîtrise très bien l'art de communiquer à travers les médias.

Maintenant, libre à vous d'apprécier ses films...Voir plus


e10

il y a 10 ans

"mauvaise fois" ne prend pas S. La foi, c'est ce qu'il faut pour créer. Cracher ne demande rien qu'un peu de salive et de colère.


e10

il y a 10 ans

Les critiques cinéma comme ce monsieur, il sont le plus souvent des pisse-vinaigre égocentriques enfermés dans leurs croyances personnelles. Leurs sensibilité, leurs goût sont leurs ½illières qui les empêche d'apprécier ce qui sort de leur cadre de leur perception. Juger un film de manière si radicale et absolue relève d'une violence et d'une rigidité qui n'est pas digne du talent de ces artistes qui s'expriment par eux. J'espère que les lecteurs ont suffisamment d'autonomie et d'équilibre pour sentir quand un individu exprime une opinion qui ne tient qu'à sa personne et nul autre.
Si vous voulez lire un critique cinéma, un vrai, lisez Roger Ebert. Ci-dessous son lien vers son papier sur "Antichrist". A part un sujet ou deux auxquels il avoue ne pas adhérer et offrir de bonnes notes critiques (au moins il est honnête), cet homme est un exemple d'ouverture et de clarté. Rarement je lis un texte qui traduit au plus près une ½uvre cinématographique. Même quand je ne suis pas d'accord avec lui, je comprend pourquoi, car il s'exprime avec respect et modération. Monsieur Xénakis, lisez-le et apprenez. Si vous êtes capable de le faire et de vous affranchir de vos limites, votre grandeur d'âme n'en sera que plus grande.
http: //rogerebert. suntimes. com/apps/pbcs. dll/article? AID=/20091021/REVIEWS/910219990Voir plus


paradis_perdu

il y a 10 ans

Magistral, un très bon jeu d'acteurs, personnellement je n'ai pas été séduit par K. Dunst., elle m'a parfois ennuyé, ce qui est le seul reproche au film. Qui d'ailleurs est une oeuvre d'art, tant la qualité, l'onirisme des images m'ont touché sur le point émotionnel. <br><br>Vraiment un des films de l'année, je l'ai d'ailleurs préféré à Tree of Life.Voir plus


perenne

il y a 10 ans

incomprehensible, sauf a la fin.


la_critique

il y a 10 ans

Du film 'Festen' du Danois Vinterberg à 'Breaking the waves' de Lars von Trier, le cinéma nordique nous a habitués à son regard cynique porté sur les formes sacrées humaines consacrant les liens entre homme et femme, comme le mariage, ou encore sur les déroulements des cérémonies célébrant les (pseudos-)unions familiales.
<br>
<br>Melancholia n'échappe pas à la règle en particulier par sa première partie consacrée au déroulement d'un mariage, qui on peut le dire, sort de ses rails par l'ensemble de ses protagonistes en bagarre entre eux. Cette partie est un peu longue. Sa deuxième partie se consacre au sentiment mélancolique, à la dépression, que le cinéaste exprime via son personnage de Julie, et qu'il met en image aussi visuellement par cette planète vagabonde se rapprochant inexorablement de la Terre pour la heurter. Le Monde y voit là une lecture des états de la féminité impossible à saisir par tout discours rationnel: Melancholia ne serait alors dans cette optique que l'expression même de la colère de la dépressive, et son désir de tout détruire, une marche inexorable vers la catastrophe qu'aucun discours rationnel ne pourrait arrêter.
<br>
<br>Bref, un film intéressant, mais un peu long et assez prise de tête..Voir plus


alfred_scola

il y a 10 ans

Un vrai Lars von Trier. Excellent, esthétisant, finale grandiose mais énervant quelque part et frisant par moments l'ennui. Scenario crédible malgré le côté onirique et fantastique du film mais à une ou deux exceptions près, tous les personnages sont déprimants et lugubres.


tcheppe

il y a 10 ans

Lars von Trier nous démontre une fois de plus son talent hors norme, incomparable. Quoique que l'on puisse penser de lui politiquement, il est incontestablement le génie des nouvelles générations de réalisateurs. Melancholia, comme chacun de ses films amène un nouveau vocabulaire à l'écriture cinématographique. Du neuf, que du neuf, le kubrick du 21e siècle.Voir plus


CineFiliK

il y a 10 ans

Antichrist, premier volet de ce diptyque, était un véritable coup de poing. Melancholia s'avère moins percutant. Après un prologue d'une grande beauté, on lutte pour ne pas s'endormir, voire s'irriter par la mollesse mélancolique de l'héroïne, évidemment voulue. Les piques humoristiques et l'esthétique léchée de ce cher Lars tiennent en éveil heureusement. La deuxième partie est plus captivante pour aboutir à un final fort et bouleversant. Quelle attitude adopterais-je si la terre disparaissait dans quelques heures, se demande-t-on... Lars von Trier opte ici pour la sérénité.Voir plus


garance2203

il y a 10 ans

La première partie rappelle Festen. La deuxième L'Arbre de vie, film avec lequel Melancholia partage plusieurs thématiques. L'image est magnifique, le propos clair et l'interprétation très bien menée.


coper_nick

il y a 10 ans

Dans de nombreuses discussions il y a le choix entre un "mauvais film" et un "film mauvais". Dans le premier cas le film est mal fait, mal joué, mal cadré, mal éclairé, etc. Ce n'est pas le cas ici. Parfait dans l'exécution. Mais que c'est mauvais. A ne pas voir....


pierred1

il y a 10 ans

Il y a des films, et il y a des oeuvres...


narsil1

il y a 10 ans

Allez voir ce film, c'est une expérience à ne pas rater.
<br>Tout, de le réalisation au jeu d'acteurs, de la photo au montage, tout sert le propos, du début à la fin, sans fioritures.


camenbereu

il y a 10 ans

Le film commence tranquillement par un événement traditionnel....une réception, un mariage où on voit que la mariée...est complètement décalée...et fragile, sa soeur <br>( Charlotte Gainsbourg ) l'aide mais lui fait un peu la leçon...aussi<br>Plus tard ( seconde partie du film), un événement bien plus important qu'un mariage, disons d'une dimension qui nous dépasse tous...arrive et celle qu'on croyait forte s'effiloche tandis que celle qui a survécu à une dépression ( tout ce qui ne tue pas rend plus fort..) déploie une sagesse impressionnante.<br>Les dernières minutes du film sont très intenses<br>Et nous que ferions nous ? <br>Merci LarsVoir plus


gabto

il y a 11 ans

...si l'amour n?était plus qu'une habitude... c'est presque du plagiat... En tout cas ce film n'est pas loin du chef d'oeuvre. Ça puissance est dans la longueur, comme des vins d'une certaine age: au début ça surprends un peu, ça semble court et on pourrait même en être déçu mais après quelques heures ça (si vous l'avez bien gardé en bouche) explose et il vous accompagne... il vous colle. Le défaut est dans la prise initiale mais bon... Merci beaucoup, Lars.Voir plus


Watchlist