Margin Call Etats-Unis 2011 – 109min.

Critique du film

Margin Call

Critique du film: Constantin Xenakis

Une banque de Wall Street décide de vendre ses actifs toxiques, quitte à ruiner des millions de gens afin de ne pas perdre d'argent.

Après le licenciement séance tenante d'un cadre (Stanley Tucci) en charge du Risk Management, un de ses brillants assistants (Zachary Quinto) reprend ses dossiers et découvre que les actifs immobiliers de son employeur, une banque d'investissement de Wall Street, sont sur le point de perdre la totalité de leur valeur. En d'autres termes, un énorme krach boursier doit éclater d'un moment à l'autre. C'est alors que le PDG (Jeremy Irons) convoque les cadres et le conseil d'aministration (Simon Baker, Demi Moore, Kevin Spacey, Paul Bettany) de cet établissement bancaire afin de trouver une solution pour éviter la catastrophe...

Le monde impitoyable et cynique de la finance, comme vous y étiez: pour son 1er film, le J.C. Chandor réalise le tour de force de rendre compréhensible pour le specatateur lambda le krach boursier, réussit un huis-clos palpitant sans avoir recours à la moindre scène d'action, dresse un tableau glaçant de la haute finance et offre enfin à sa demi-douzaine de comédiens suffisamment de scènes pour qu'ils brillent de 1000 feux. Jeremy Irons, Kevin Spacey et Stanley Tucci tout particulièrement y sont grandioses.

06.06.2014

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Justice League

Le pianiste

La Mauvaise éducation

Selma