Le sommeil d'or France 2011 – 96min.

Le sommeil d'or

Critique du film

Le sommeil d'or

Critique du film: Agathe Tissier

Documentaire sur l'époque faste mais brève du cinéma Cambodgien des années 60, avant la prise du pouvoir des Khmers Rouges.

Né en 1960, le cinéma cambodgien devient très vite une industrie florissante. Les acteurs et producteurs vivent cette période de création intense dans une euphorie festive, enchaînent les tournages à un rythme fou, développant des trésors d'imagination pour mettre en scène des péripéties épiques mêlant monstres et effets spéciaux saisissants sur fond d'intrigue amoureuse le plus souvent. Où voir ces films? Nulle part. Ils ne sont plus que les rares souvenirs des quelques rescapés de l'époque, victimes des Khmers Rouges qui, dès 1965, ont décimé ce milieu culturel considéré comme nuisible pour leur idéologie maoïste, brûlé les négatifs et assassiné ses représentants. Le petit-fils d'un producteur de l'époque, en mémoire, tente de recueillir les derniers témoignages vivants de cette époque.

Quelques photos jaunies punaisées au mur, des affiches et des enregistrements musicaux qui accompagnaient les films, voilà les maigres preuves concrètes de l'âge d'or du cinéma au Cambodge. Les salles de cinéma devenues Karaoké ou habitats de fortune dans lesquels raisonnent les postes de télévision qui transmettent en boucle des soap opera ne peuvent plus témoigner du faste de l'époque. Seuls quelques souvenirs ressurgissent d'une mémoire vieillissante et redonnent leurs lettres de noblesse aux rares protagonistes de l'époque qui semblent bientôt eux-mêmes douter de la véracité des propos. Témoignage ô combien précieux mais tragique des dommages de la folie totalitaire.

11.10.2012

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Avengers: Infinity War

Ready Player One

Lady Bird

Game Night