Nouveau souffle Autriche 2011 – 90min.

Critique du film

Atmen

Walter Gasperi
Critique du film: Walter Gasperi

Un jeune de 19 ans est libéré d'un centre de détention pour mineurs. Débuts derrière la caméra de l'acteur autrichien Karl Markovics.

Incarcéré dans un centre de détention pour mineurs, Roman est sur le point d'être libéré. Afin de préparer ce nouveau départ dans la vie, il se voit conseiller de décrocher rapidement un emploi. Hélas pour lui, aucune opportunité de travail semble correspondre à ce jeune homme de 19 ans renfermé, jusqu'au jour où il obtient tout de même un job dans une morgue. Avoir désormais affaire à la Mort au quotidien, Roman semble paradoxalement reprendre peu à peu goût à la vie, cette expérience lui donnant également l'occasion de faire face à son passé, de se lancer à la recherche de sa mère biologique et de lui faire prendre conscience du crime qu'il a commis.

Le comédien autrichien Karl Markovics réalise ici son premier film en mettant en scène un superbe et fascinant drame psychologique, magnifié par des images émouvantes et une remarquable interprétation du protagoniste.

27.08.2012

5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

supermixxer

il y a 8 ans

Un film réaliste, sobre et bouleversant. Une justesse de ton qui fait penser au cinéma des frères Dardenne. Surtout à ne pas manquer! Ce qui permet en plus de soutenir le cinéma Lux, qui, en a bien besoin!


seemleo1

il y a 8 ans

Atmen, exemple de cinéma réaliste, et heureusement pas naturaliste dans l'environnement décrit, nous expose la vie quotidienne à l'état brut, sans fioriture jusque dans le choix des acteurs proche de monsieur et madame tout le monde. Un monde d'ailleurs froid, aseptisé et corseté où notre héros survit en apnée et trouve les ressources pour aller de l'avant. Un auteur à suivre.Voir plus


la_critique

il y a 8 ans

Très bon film de réalisation autrichienne, et on s?en doute avec le cinéma autrichien, noir à souhait à la Michael Haneke... On ne rit donc pas souvent, et les acteurs sont excellents de cette première réalisation. A voir, mais les pieds bien accrochés...


Autres critiques de films

Justice League

Le pianiste

La Mauvaise éducation

Le merveilleux voyage de Wolkenbruch