Resident Evil: Afterlife France, Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis 2010 – 97min.

Critique du film

Resident Evil: Afterlife

Dimitrios Athanassiou
Critique du film: Dimitrios Athanassiou

4e chasse aux zombies pour Milla Jovovich, tournée en 3D au moyen du Fusion Camera-System de James Cameron.

Pour la 4e fois, Alice, héroïne du célèbre jeu vidéo éponyme, fait face à d'affreux jojos à la tête d'une énorme société active dans la biotechnologie. Cette fois-ci, Alice se lance en quête d'une planète sans âmes qui vivent où pourraient venir se réfugier les survivants d'une apocalypse causée par un virus lui ayant au passage conféré d'énormes pouvoirs. Situation offrant la possibilité à Alice de flinguer toute créature se présentant face à elle, dans une suite de scènes de fusillades aussi stylisées qu'abrutissantes.

Rien de nouveau dans ce 4e volet réalisé par Monsieur Milla Jovovich à la ville, Paul W. S. Anderson, qui s'avère sans imagination ni inspiration. Même si cette saga d'épouvante n'a jamais été conçue à l'adresse d'un public intello, ce n'est pas une raison pour livrer un spectacle aussi aberrant.

10.11.2020

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

quinoa

il y a 11 ans

sympa


ocealyssa

il y a 11 ans

c est vrai que c est toujours un peu la meme chose...


novallee

il y a 11 ans

Il est nul, vraiment, ca n evolue pas!! Toujours les memes intrigues!! A quand une surprise


Autres critiques de films

Top Gun: Maverick

Doctor Strange in the Multiverse of Madness

Les Animaux Fantastiques: Les Secrets de Dumbledore

Le secret de la cité perdue