Le chat du rabbin France 2010 – 100min.

Critique du film

Le chat du rabbin

Critique du film: Melanie Zahar

Dessin animé dans lequel le chat espiègle d'un rabbin ne cesse de blasphémer.

A Alger, dans les années 1920, le rabbin Sfar et sa fille Zlabya coulent des jours heureux. Fidèle compagnon de cette dernière, le chat de la maison se délècte de la compagnie de sa maîtresse adorée. Mais un jour, il en vient à dévorer le perroquet du rabbin. Désormais doté de la parole, le félin en fait en revanche un bien mauvais usage, ce qui lui vaut de ne plus avoir le droit d'approcher sa douce Zlabya. En effet, le rabbin se met en tête de protéger sa fille contre les mensonges et autres blasphèmes prononcés par le matou. Ce sont pourtant ces mêmes entorses à la règle judaïque qui permettent au rabbin de réussir son examen de français ! Qu'importe, l'aventure attend nos héros sur la route de Jérusalem, en quête d'une terre mythique, berceau du peuple juif des origines.

Adapté de l'éponyme bande-dessinée, ce film d'animation en 3D signé par Joann Sfar, l'auteur de Gainsbourg, vie héroïque, est à la fois fidèle à sa source mais dépourvu de son charme. On aime résolument le franc-parlé de ce chat espiègle mais le tout manque de dynamisme et se laisse souvent plombé par un ton démonstratif desservant sa très louable ode à la paix entre les peuples.

14.03.2014

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Membre supprimé.

il y a 7 ans

drole et décalé


macarel30

il y a 9 ans

Le chat du rabbin est un film d'animation comme il y en a peu. Drôle et bien fait, les dialogues sont pertinents et réalistes. Le chat, plein d'intelligence et d'humour, est le fil conducteur de ce film qui, loin de se vouloir moralisateur, nous rappelle que toutes le religions se valent et que les réponses se trouvent en chacun de nous.Voir plus


gaetiusmagnus

il y a 9 ans

Vraiment pas mon genre de film d"animation..


Autres critiques de films

Greenland - Le Dernier Refuge

Dark Waters

Yakari, La Grande Aventure

La bonne épouse