Yo, también Espagne 2009 – 105min.

Critique du film

Yo, también

Critique du film: Constantin Xenakis

Production espagnole explorant un sujet délicat: le droit des trisomiques à avoir une vie sexuelle.

Fils de bonne famille, puits de culture et plein d'esprit, Daniel est le premier trisomique européen à avoir obtenu un diplôme universitaire. Engagé au sein d'un centre social de la ville de Séville, Daniel fait la connaissance de Laura, femme aux moeurs légères et au passé trouble. S'éprenant peu à peu de cette dernière et voyant son frère et sa belle-soeur enceinte, Daniel souffre du fait que, en tant que trisomique, il n'ait pas droit, vis-à-vis de la société, d'avoir une relation sentimentale ou sexuelle...

Production espagnole explorant un sujet délicat et grave, à savoir le droit des trisomiques à disposer d'une vie sentimentale et donc sexuelle, hélas plombée par des dialogues simplistes et un filmage proche de l'amateurisme.

14.03.2014

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

zorkamax

il y a 10 ans

Par petites touches quotidiennes, un fou rire, une balade à la plage, les réalisateurs parviennent à rendre crédible et touchante cette quête de " légitimité amoureuse ".


jaguar58

il y a 10 ans

Un film superbe !
<br>Beaucoup de tendresse, les acteurs sont très touchants.
<br>Une histoire qui interpelle. Aurait-on le droit d'empêcher les handicapés de vivre une histoire d'amour ?
<br>
<br>


Autres critiques de films

Justice League

Sorry We Missed You

Douleur et gloire

God Exists, Her Name is Petrunya