Hôtel Woodstock Etats-Unis 2009 – 110min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

9

18

13

8

3

3.4

51 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Rtinho

il y a 9 ans

Marrant, de l'entertainement sur le pre-woodstock


regororravan

il y a 10 ans

D'un ennui profond qui n'est pas à la hauteur de l'évênement Woodstock


vanishingpoint71

il y a 11 ans

ca vaut le detour... et le realisateur a decidé de s'attardé sur la face positive de ce mouvement (pas con le gars...c'est plus suseptible d'attirer les foules) mais Woodstock a toujours ete considéré comme une experience positive contrairement au un peu plus petit Altamont...
<br>Mais il faut arreté de voir Woodstock comme une experience musicale inoubliable...ca ne l'était pas...y avais de nombreux bons moment mais c'est tout...(d'autres festivals de la meme epoque sont considéré comme au moins aussi reussi musicalement par des connaisseurs reconnus , musiciens et autres journalistes musicaux). Par contre ce qui est revolutionnaire a Woodstock (entre autre que son ampleur) c'est que pour la toute 1ere fois ce sont des jeunes qui sont a la base de l'organisation ,on peut d'ailleurs entrevoir dans le film mr Michael Lang aux cheveux bruns bouclés sur ca becanne, ... et financés par des potes amis de la causes hippies et fils d'industriels richissime... Le film rend compte de la difficulté d'organisé un tel evenement... mais beaucoup de gens l'oublie , cet evenement (avec Monterey a l'été 67) a été la pierre angulaire pour tout les festivals pop rock qui ont suivi etc...et actuels... auparavant les festivals pour la jeunesse rock etait perçu comme potentiellement dangeureuse par leur ainés...et faisait tout en sorte pour qu'elle n'aie pas lieu...
<br>Il faut un peu creusé parfois et pas croire que ces evenements ont débarqué du ciel du jour au lendemain...
<br>Pas de pub ...c'était un terrain vierge dans beaucoup de sens de ce sacré terme... c'était probablement assez magique mais également assez risqué et extreme dans d'autres sens(bad trip parfois)...
<br>Donc ne tombons pas dans le nostalgique version 'menagere francaise de 60 ans'
<br>Le film restitue assez correctement tout cela...(meme si c'est c'est pas une Parfaite reproduction de l'époque...les hippies me paraissant un poil plus 'clean' et moins 'freaks' que dans la realité de l'époque...)
<br>Pour la jeunesse de maintenant peu au fait de ce mouvement ce film sera un remarquable pont et cultive agreablement... et laisse entrevoir assez justement ce qu'était cette periode... (je n'y etais pas mais je 'pretends' etre un expert :bow: de cette turbulante epoque...)
<br>
<br>
<br>Ce film va bien en duo avec un autre film d'Ang Lee de 1997, Ice Storm (avec une pletore de stars)...parce que ce film parle de la société americaine de 1973...on est dans les memes eaux en therme d'époque et le film a été nominé et primé.
<br>Et puis le film Woodstock s'accompagne bien du coffret des Concerts de Woodstock...tout naturellement.
<br>
<br>NB: quelqu'un a dit que c'était son moins bon film de Lee... franchement je les ais ps tous vu...mais c'est assez fort de café... franchement le commercial hollywoodien presque pro republicain et va-en-guerre HULK...et pour certains une metaphore de la puissance militaire americaine... CA c'est son moins bon film...(mais bon...ca se laisse voir):inn:Voir plus


cinemaniac1

il y a 11 ans

C'est d'un point de vue original et surprenant qu'Ang Lee revisite Woodstock.
<br>C'est en effet à travers les yeux et le vécu d'Elliot, jeune homme discret dont le but n'est autre de sauver le motel de ses parents, que nous allons assister au plus grand concert de la contre-culture américaine!
<br>Autant dire que nous ne serons pas au premières loges: il n'y aura pas d'images de concerts, pas de point de vue privilégié sur les mythiques prestations de Joe Cocker ou Janis Joplin...
<br>...et c'est peut-être tant mieux! Aux célèbres images vues et revues, on préfèrera savourer l'esprit de Woodstock au milieu de la foule, à la manière des milliers de jeunes qui l'ont vécu.
<br>La fin du film s'inscrit véritablement dans cette optique: le festival est fini, les producteurs ont du pain sur la planche, ils vont organiser le concert des Stones...
<br>En somme, ce n'était qu'un événement musical parmi tant d'autres ... Pour Elliot et pour une partie de sa génération, en revanche, Woodstock est ce qui a changé leur vie!
<br>Sacré tour de force, donc, de la part d'Ang Lee, qui nous fait découvrir d'une manière inhabituelle ce que l'on croyait déjà trop connaître!
<br>
<br>
<br>Voir plus


thal1

il y a 11 ans

Je partage dans l'ensemble l'avis de Seemlo. Je me réjouissais particulièrement d'observer par une nouvelle fenêtre le fameux Woodstock... Mais je n'ai pas été emportée par le film d'Ang Lee comme je m'y attendais. "Taking Woodstock" manque surtout de rythme. Les montages d'images juxtaposées qui veulent donner l'impression que tout est mis sens dessus dessous et que tout s'accélère dans l'organisation du grand événement m'ont donné mal au crâne. On apprécie que les ingrédients de Woodstock soient là, mais on aurait préféré qu'ils s'intègrent plus naturellement à l'intrigue; sans donner cette impression de "décousu" ou plutôt de "raccomodé".
<br>
<br>Derrière ce raccomodage se tissent néanmoins et heureusement plusieurs histoires, belles, touchantes ou drôles. Celle d'une famille déchirée par l'obsession de l'argent mais qui, petit à petit et grâce à la liberté ambiante, semble guérir de ses maux.
<br>Celle d'une troupe de théâtre drôlement déjantée, maintes fois reléguée dans une grange avant de pouvoir se révéler au grand jour!
<br>Enfin et surtout, celle d'une liberté absolue : le mouvement hippie dans toute sa grandeur, dans son ouverture au monde et à une dimension nouvelle (Michael est un "ange" comme dirait mon copain, il vient d'ailleurs); les corps qui se meuvent, envoûtés par les mille et une notes de cette musique colorée.
<br>
<br>Frustrée d'abord par le peu de musique et d'images de concert, je me suis rappelé que l'histoire de "Taking Woodstock" était aussi et avant tout celle des coulisses d'un immense festival, "drainé" par des montagnes de dollars et de business men!Voir plus


seemleo1

il y a 11 ans

Un scénario LSD
Malgré l'intérêt du thème, je suis plutôt déçu par ce film, pour plusieurs raisons :
le scénario est peu intéressant, car sans véritable intrigue. Le casting est peu réussi ou dit de manière plus positive, atypique. Tout est prévisible, sans grand intérêt et plutôt anecdotique. On n'apprend rien de plus sur cet événement mainte fois décrit, acclamé, adulé, iconifié. Le seul intérêt de cette œuvrette est de remettre à sa place et de désacraliser peut-être cet événement, c'est à dire un concert qui symbolise l'esprit hippie de l'époque, mais qui, au bout du compte, devient un événement assez banal.Voir plus


lausanne12

il y a 11 ans

on est pris par cette atmosphère particulière. J'ai beaucoup aimé comme le dit ma note.
<br>il faut voir le film sans avoir de préjugés ni avoir lu de critiques - l'esprit ouvert.
<br>
<br>


Watchlist