CH.FILM

La femme aux 5 éléphants Allemagne, Suisse 2009 – 92min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

19

18

26

5

7

3.5

75 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

nora0812

il y a 10 ans

pas aiment dans sa généralité


novallee

il y a 10 ans

Pas du tout accroché!!


dodi6000

il y a 10 ans

a voir


bigd123

il y a 10 ans

décidément rien ne vaut les réalisateurs américains


frederic1989

il y a 10 ans

On peut se demander si la reconstitution de ses souvenirs est complète et si elle n'a pas volontairement enfouis à la limite de son subconscient des tropismes qu'elle n'a pas la volonté de verbaliser.


baba_john

il y a 10 ans

C'est un documentaire.
<br>
<br>Si je devais retenir une idée, une seule de ce film, ce serait le conseil que Swetlana donne à ses étudiantes au fin fond de l'Ukraine : « Levez le nez... regardez l'ensemble dans lequel l'événement s'inscrit. »
<br>Être attentif au tout, aussi, autant qu'au détail.
<br>Elle, qui a perdu son père torturé et malade qu'elle avait soigné seule, à dix-sept ans. Elle qui, durant le film, perd aussi son fils, ce bel homme de 44 ans.
<br>Et, dit-elle encore, « c'est à la mort de mon fils que j'ai vécu pour de vrai ce qui, avec l'agonie de mon père, n'avait été qu'une répétition précédent le spectacle ».
<br>Et j'ai aimé son cri d'émotion quand, au travers de la buée sur la vitre du taxi, elle croit reconnaître le musée dans lequel elle avait découvert et follement aimé un tableau représentant de la neige. Le peintre n'y avait pas mis même un centimètre carré de couleur blanche. Il était infiniment coloré...
<br>Puis répondant à la vision de ce tableau, la visite au cimetière profondément enseveli sous la neige, où la tombe de son père se déchiffre à peine au milieu des congères.
<br>Et dans le train, elle remercie et complimente en russe le contrôleur d'avoir su attendre la fin de leur intense conversation avant de réclamer les billets. C'est un moment délicieux dans un portrait magistral et bouleversant.Voir plus


harry20001

il y a 10 ans

Je suis sorti profondément ému de ce film. Quelle grande dame!


juri6

il y a 10 ans

Ce film n'aurait pas volé son prix du meilleur documentaire suisse. C'est une pure merveille.


caducee

il y a 10 ans

très beau film, lumineux, touchant, plein de sagesse. une vie, un destin hors du commun, qu'il est bon d'écouter. on en ressort grandi,avec un petit quelque chose en plus au fond de notre âme.


pierred1

il y a 10 ans

Le personnage principal qui se découvre complètement à la fin du film touche et émeut. Le film se perd un peu entre péripéties, mise en exergue du travail de traduction, histoire et tragédies d'hier et d'aujourd'hui des protagonistes et digressions sur Dostoievsky. Au final le sentiment qu'il y avait mieux à faire avec ce matériau. Belle caméra par moment et de toutes manières assez de choses à apprendre et vivre pour aller voir ce film.Voir plus


Watchlist