La machine à explorer le temps Etats-Unis 2001 – 96min.

Critique du film

The Time Machine

Björn Schäffner
Critique du film: Björn Schäffner

En l'an 800'000, Guy Pearce et Jeremy Irons combattent afin de sauver le destin de l'humanité.

La maîtresse du professeur Alexander Hartdegen décède à New York à la fin du XIXe siècle dans de tragiques circonstances. Inconsolable, celui-ci se réfugie dans son laboratoire, dans le but de mettre sur pied une machine à remonter le temps, grâce à laquelle il pourrait sauver sa bien-aimée. Alors que l'entreprise semble être vouée à l'échec, Hartdegen est propulsé dans le futur, 800'000 ans plus tard, dans un monde où l'humanité est divisée en deux camps: les paisibles Eloi et les terribles Morlocks.

Remake d'un classique de la science-fiction, "La machine à remonter le temps", le studio de production Dreamworks a eu l'idée de catapulter un engin en verre et en bronze 800'000 plus tard, aidé en cela par le metteur en scène Simon Wells, petit-fils de l'auteur H.G. Wells. Misant trop sur les effets spéciaux, cette version-ci n'a en définitive ni le charme de la version de 1960, ni l'ambiance délirante de son modèle littéraire, et ce malgré la présence des comédiens Guy Pearce et Jeremy Irons.

25.01.2021

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

jibmou

il y a 10 ans

À voir


regororravan

il y a 11 ans

Une mention spéciale doit être faite à la direction artistique, superbe qui rend le film magnifique. Les ensembles représentant du 19e siècle à New York sont particulièrement impressionnants


funky_boy

il y a 18 ans

Soyons honnête avec ce film, les deux premiers tiers sont plus que correctes mais le dernier tiers gâches tout, on a l´impression de se retrouver dans un mauvais film de série B. Dommage, vraiment dommage, car mis à part cette fin plus que décevante, Time Machine tenait plutôt bien la route.Voir plus


Autres critiques de films

Elvis

Jurassic World : Le Monde d'après

Top Gun: Maverick

Buzz l'Éclair