Article18. Dezember 2020

Streaming et VOD: 9 films immanquables pour se remonter le moral en cette fin d’année

Streaming et VOD: 9 films immanquables pour se remonter le moral en cette fin d’année

2020 touche à sa fin. Pas trop tôt, diraient beaucoup, suite à l’année particulièrement étrange que le monde entier vient de passer, et qui promet de s’achever sur une note également un brin dissonante, avec une invitation à éviter les rassemblements de masses et les trop larges fêtes de famille. D’aucuns pourraient y voir la mort de l’esprit de Noël et des fêtes de fin d’année. Si nous n’étions pas aussi dramatiques, force est d’admettre que le cœur n’est pas vraiment aux bons sentiments mielleux, et un 450ème revisonnage de «Love Actually» ou du «Journal de Bridget Jones» ne motive probablement pas grand-monde. Besoin d’un vivifiant remontant? Pour reprendre du poil de la bête, on vous a concocté une petite compilation de films hivernaux décalés pour accompagner cette période désaxée et retrouver un peu de mordant. Joyeux Noël, noyons Joël.

1 - «Die Hard» (1988)

«Die Hard» (1988)
«Die Hard» (1988)

Bruce Willis est John McClane, un simple flic venu retrouver sa famille le temps des fêtes de Noël. Alors qu’il attend que sa femme sorte du travail dans sa tour de bureaux, une prise d’otages a lieu. Seul face au danger et à une dizaine de terroristes sur-armés, sans aide extérieure, ni flingue, ni chaussures, il va devoir agir pour sauver sa femme et les otages. Et peut-être Noël au passage.

On s’en souvient peu, mais oui, notre héros doit affronter une véritable tempête de mouise en pleine période de fêtes, comme si cela ne suffisait pas. Réjouissant, humain, bourré d’action et cinématographique à en mourir, «Die Hard» a tout pour réchauffer les cœurs de ceux qui auraient besoin de se défouler. En plus de cela, c’est un classique qui a révolutionné le film d’action en son temps, cassant la figure de l’homme d’action invincible avec son héros faillible, modèle dominant jusque-là. Aucune excuse, c’est un immanquable!

Disponible sur Netflix.

2 - «Black Christmas» (1974)

«Black Christmas» (1974)
«Black Christmas» (1974)

Dans une résidence étudiante de jeunes filles, certaines choisissent de ne pas rentrer dans leurs familles et restent sur place. Un soir, la résidence reçoit de sordides appels téléphoniques, tandis que l’une d’elles disparaît soudainement, et que le corps d’une adolescente est retrouvé non loin. C’est le début d’un terrible massacre.

Souvent oublié lorsqu’il s’agit de dresser la liste des classiques du film d’horreur, «Black Christmas» est pourtant un bijou de noirceur de bout en bout, qui devrait notamment surprendre les fans du «Halloween» de John Carpenter et son iconique plan d’introduction... sorti APRÈS que «Black Christmas» ne voit le jour. Attention, on ne rigole pas: «Black Christmas» fait très peur, Noël ne sera plus jamais pareil. Et surtout, fuyez le remake.

Disponible en VOD.

3 - «Gremlins» (1984)

«Gremlins» (1984)
«Gremlins» (1984)

Billy, fils d’un inventeur farfelu, reçoit de sa part en cadeau de Noël un mogwaï, une petite créature à fourrure adorable, mais qu’il faut traiter en respectant absolument trois règles: ne pas l’exposer à la lumière du soleil, ne pas le mouiller ou lui faire boire de l’eau, et surtout ne pas lui donner à manger après minuit. Malheureusement Billy enfreint ces règles et provoque une véritable invasion de gremlins dans la ville, sorte de petits diablotins extrêmement malfaisants jumeaux des mogwais. Noël va être extrêmement chaotique.

Quoi de plus réjouissant que de tout envoyer en l’air après une année difficile? Laisser le dur labeur à l’anarchie cruelle des gremlins et se délecter du désordre ambiant. Ludique et inventif, «Gremlins» est un spectacle pour petits et grands comme on en fait plus, avec marionnettes, cascades et gags un brin tordus. Ajoutez à cela une satire bien sentie de la société de consommation et vous obtenez un film génial, qui a donné une suite tout aussi géniale. Génial non?

Disponible en VOD.

4 - «Un Jour sans Fin» (1993)

«Un Jour sans Fin» (1993)
«Un Jour sans Fin» (1993)

Phil Connors, présentateur météo blasé et imbu de lui-même, est envoyé couvrir l’avancée d’un blizzard dans une petite ville perdue. Ne cachant pas son mépris pour les gens et la ville, il accomplit sa tâche espérant rentrer chez lui le jour même, mais les voies de circulation sont bloquées, et le voilà contraint de passer la nuit sur place. Le lendemain matin, c’est la panique: Phil se rend compte que sa journée de la veille recommence. Condamné à revivre encore et toujours la même journée, il cherche un moyen de rompre la malédiction.

C’est vrai, le film se déroule en février, ce qui fait que techniquement ce choix est une forme de tricherie de notre part. Cependant qui peut dire que les journées ne se succèdent pas de manière terriblement monotone en cette période? Or s’il y a bien un film qui pourra vous aider à avancer dans l’hiver vers le printemps, combattre l’amertume de l’isolation et retrouver de l’espoir, c’est bien celui-là. Si vous n’avez plus les fêtes pour retrouver de l’optimisme et soigner votre cynisme, vous avez «Un Jour sans Fin».

Disponible en VOD.

5 - «Le Grinch» (2000)

«Le Grinch» (2000)
«Le Grinch» (2000)

Dans le monde merveilleux des Choux, Noël est la fête la plus importante de toutes. Né avec une apparence hideuse, vert et recouvert de poils, le malheureux Grinch a malheureusement été maltraité et il grandit à l’écart, ruminant sa haine pour les Choux dans sa caverne. Un jour, il a une idée maléfique géniale: il va gâcher Noël et voler les cadeaux de tous les choux.

Adaptation moderne du très célèbre conte du Dr Seuss, «Le Grinch» n’échappe pas à une forme de classicisme emprunt de bons sentiments dans sa conclusion, mais peut compter sur un atout redoutable pour se démarquer: Jim Carrey. Dans la peau du maléfique Grinch, l’acteur s’en donne à cœur joie et libère toute l’énergie baroque dont il est capable. Un joyeux et grandiloquent défouloir.

Disponible en VOD.

6 - «Père Noël Origines» (2010)

«Père Noël Origines» (2010)
«Père Noël Origines» (2010)

Dans le grand nord de la Finlande, une équipe de chercheurs américains découvre ce qui a tout l’air d’être la tombe du Père Noël. Mais cette trouvaille archéologique majeure s’accompagne d’une autre découverte, plus sinistre: la face cachée de ce vieux bonhomme débonnaire et ses origines pourraient être bien plus sombres que ce que l’Histoire a bien voulu en retenir...

Conte de fée à l’humour très noir, injectant une sacrée dose de déviance à un folklore devenu suranné, «Père Noël Origines» est une série B qui ravira tous les fans adultes des productions Amblin des années 80 en quête de quelque chose de plus barré, parvenant à conjuguer plaisir enfantin et esprit malsain.

Disponible en VOD.

7 - «Santa et Cie» (2017)

«Santa et Cie» (2017)
«Santa et Cie» (2017)

Santa Claus, mieux connu sous le nom de Père Noël, a un gros problème: le jour de Noël est proche, et ses 92 000 lutins sont tous tombés malades en même temps. Pas le choix, il faut aller d’urgence sur Terre pour trouver un remède... et espérer que l’insensibilité des adultes n’entrave pas la voie.

On ne compte plus les films modernes tournant facilement autour de la thématique de Noël pour vendre facilement de la féérie en toc, mais heureusement, on peut toujours compter sur Alain Chabat pour (ré)enchanter même le plus rebattu des sujets grâce à sa générosité, sa tendresse et son élégance. Peut-être le moins impertinent de notre liste, mais quand en plus le reste du casting est aussi excellent, pourquoi se priver?

Disponible en VOD.

8 - «It’s A Wonderful Life» (1946)

«It’s A Wonderful Life» (1946)
«It’s A Wonderful Life» (1946)

Le décès du père de George l’oblige à reprendre l’entreprise familialle de prêts qui permet aux plus pauvres de la ville de se loger. Coincé dans une ville qu’il veut fuir et dans un travail qu’il n’aime pas, il est de plus confronté à l’homme le plus riche de la ville qui veut mettre à mal tous ses efforts. Un jour, George égare une grosse somme d’argent qui devait lui permettre de résoudre ses problèmes. Le soir de même, à Noël, il songe au suicide, mais le Ciel lui envoie un ange de seconde classe qui devra tout faire pour aider George.

Devenu LE classique de Noël par accident trente ans après sa diffusion, on ne pouvait pas ne pas parler de «It’s A Wonderful Life», tant l’aura de l’œuvre est immense, tant le film respire le cinéma par tous les pores de la peau... et tant il provoque encore de nombreux débats chez les spectateurs, divisés entre partisans d’une lecture idéaliste au premier degré et ceux qui y voient une œuvre incroyablement pessimiste, résignée et désœuvrée. Un chef-d’œuvre malgré tout sur le sens de la communauté, ce qui ne peut pas faire de mal, et un des plus grands films de Frank Capra et John Stewart.

Disponible en VOD.

9 - «Quand Harry rencontre Sally» (1989)

«Quand Harry rencontre Sally» (1989)
«Quand Harry rencontre Sally» (1989)

Harry et Sally ont des amis en commun, mais ne sont pas eux-mêmes amis, au contraire. Régulièrement en conflit, ils ne gardent pas contact. Cinq ans plus tard, ils se recroisent par hasard, dans un aéroport. Chacun a fait sa vie, ils se reconnaissent puis passent à autre chose. Cinq ans plus tard à nouveau, ils se rencontrent à nouveau. Tous les deux traversent une rupture douloureuse et se découvrent alors une complicité, et peut-être même ce que leurs amis savaient déjà depuis toujours: ils sont faits l’un pour l’autre.

Il paraît qu’il est impossible d’échapper aux comédies romantiques en période de fin d’année, alors autant vous proposer la reine d’entre toutes. «Quand Harry rencontre Sally» est tout simplement la meilleure qui ait jamais été filmée, parlant d’amours adultes, de sexe, de relations humaines (et homme/femme) avec une finesse et un franc-parler aussi rare que remarquable, et qui le rend encore en avance sur son temps aujourd’hui. Ce qui rend le film d’autant plus pertinent pour 2020 est qu’il rappelle que les plus belles choses se construisent sur le temps long, que le temps ne sépare pas les êtres et nous réapprend à envisager notre existence à très long terme. Tout cela cristallisé en plus dans la meilleure scène de jour de l’an de l’histoire du cinéma.

Disponible en VOD.

Ceci peut aussi vous intéresser:

Cet article vous a plu ?


Commentaires 2

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

tienon

il y a 3 mois

Bonjour,
du coup, pour Black Christmas, vous recommandez plutôt le remake où l'original ? Je me demandais s'il fallait plutôt se fier à l'article ou à la photo.

theomet

il y a 3 mois

Bonjour,
Oui en effet une petite erreur de mise en page s'est glissée dans l'article. Nous faisons référence à la version de 1974. Merci pour votre message. Bien à vous. Théo de l'équipe Cineman.

Dernière modification il y a 3 mois


  • Page 1 sur 1