News11. Oktober 2019

Netflix: «El Camino: A Breaking Bad Movie» - Happy End pour Jesse Pinkman?

Netflix: «El Camino: A Breaking Bad Movie» - Happy End pour Jesse Pinkman?
© Ben Rothstein/Netflix

Avant que «Game of Thrones» ne vienne atomiser la concurrence télévisuelle, la reine de toutes les séries se nommait «Breaking Bad». Achevée en 2013 après 5 saisons et une conclusion forte, son créateur Vince Gilligan nous livre malgré tout une suite sous forme de film intitulée «El Camino: A Breaking Bad Movie», centrée sur le malheureux Jesse Pinkman.

Malgré son statut de second personnage principal, Jesse Pinkman avait un rôle beaucoup plus central au sein de la mécanique «Breaking Bad» que son strict statut narratif. Souvent au mauvais endroit au mauvais moment et régulièrement embarqué malgré lui dans de mauvaises combines, Jesse était un triste punching-ball narratif pour la série. Hors la loi mais fondamentalement bon et gentil, il finit malheureusement dévoré par les passions de son « partenaire » Walter White, auquel il était inextricablement lié.

Un outil-témoin de la corruption progressive de Walter White et de sa transformation en vicieux méchant, dont il était cependant viscéralement dépendant. «El Camino» se propose de répondre à une question un peu vague, mais qui, compte tenu du parcours du personnage et de la dernière image vue de lui à la fin de la saison 5, a son intérêt: libéré mais traumatisé et sans un sou, que va faire Jesse Pinkman?

«Jesse trouve ici le véritable point final apaisé de son arc narratif cabossé...»– Lino Cassinat

On ne soufflera évidemment pas la réponse, mais si la nature de celle-ci a beau être simple voire désespérément logique, elle permet également d’éviter à «El Camino» d’être un sequel totalement inutile. Libéré de sa prison, mais pas de sa condition, Jesse trouve ici le véritable point final apaisé de son arc narratif cabossé, et c’est avec une émotion certaine que le spectateur regarde les dernières images d’«El Camino» et que le film se referme.

© Ben Rothstein / Netflix

Cela étant, on espère tout de même que c’est bien la dernière fois qu’on en parle, car «El Camino» confirme également que la source «Breaking Bad» est vraiment, définitivement tarie, et arrive à peine à camoufler ses efforts pour rallonger la sauce. De nombreuses péripéties donnent véritablement la sensation que le film piétine méchamment. «El Camino» a le ventre très mou, alourdi de nombreux flash-backs, certains sont vraiment intrusifs quand ils ne virent pas carrément au fan-service total. Et pourtant, paradoxe suprême, la meilleure scène du film est son ultime flash-back, très simple voire élémentaire, et pourtant si vivace.

Comme quoi, tout n’est qu’une affaire de montage et de timing, de concomitance entre style et récit. Et le climax du film, singeant le western-spaghetti, vient faire éclater la vérité au visage du spectateur: du style et de l’efficacité, Vince Gilligan en a des kilotonnes à revendre, mais avoir une belle carrosserie ne sert à rien si le moteur narratif n’a plus d’essence.

En bref!

«El Camino» offre une belle conclusion et n’est pas le sequel inutile qu’on pouvait redouter, loin de là. Pour autant, l’ensemble demeure plutôt poussif, et on espère que c’est vraiment la Der des Ders, car il est temps de passer à autre chose.

3/5 ★

Disponible depuis le 11 octobre sur Netflix.

Cet article vous a plu ?


Commentaires 1

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

jimmy_r_

il y a 1 mois

Bien torché, inventif à certains égards, mais totalement anecdotique et molle du genou, cette suite est malheureusement totalement dispensable.

J'en attendais vraiment davantage.


  • Page 1 sur 1