News18. Juli 2018

Le guide des sorties romandes: Hereditary, Fleuve noir, Champions ...

Le guide des sorties romandes: Hereditary, Fleuve noir, Champions ...
© Agora Films - Fleuve noir

«Hereditary», «Fleuve noir», voici les deux très belles surprises de cette semaine ... Découvrez notre sélection des films à voir (ou pas) parmi les sorties cinéma du 18 au 24 Juillet.

3. Champions I 3/5 ★

La Dream Team espagnole

Chacun est roi en sa maison et le décor a changé pour Marco (Javier Gutiérrez). Deux mondes se miment et s’apprivoisent, et l’apprentissage du basket à une équipe de basket amateur composée de déficients mentaux devient une jolie métaphore initiatique. Lui le petit cador médiatique égoïste et entraîneur émérite devra ranger ses principes et se faire accepter sous peine de voir sa peine d'utilité publique convertie en mois de cabane ... Si le scénario a des airs de déjà-vu, il s’enrobe de la même délicatesse qui faisait en 2011 le charme d’Intouchables en France et de sa version flamande Hasta La Vista. Nous voilà en Espagne et lorsqu’il faut remporter le championnat, d’aucuns pourraient même y voir du Rasta Rockett...

Lire la critique complète

2. Fleuve noir I 4/5 ★

Quand le doute persiste !

Fleuve noire est l’adaptation du roman «Une disparition inquiétante» de l’Israélien Dror Mishani. Si dans le livre le personnage du commandant est irréprochable sur le plan moral, celui interprété par Vincent Cassel à l'écran, est en proie aux excès d’alcool et à la violence. Dès lors, le film construit un habile jeu de contrastes et oppose deux personnalités aux aspirations radicalement différentes : d'abord le commandant François Visconti (Vincent Cassel) déchiré entre ses démons et sa fascination pour la mère du disparu (Sandrine Kiberlain); puis le professeur Yan Bellaile, incarné par un Romain Duris méconnaissable, étonnamment mystérieux et troublant...

Lire la critique complète

1. Hereditary I 4/5 ★

Aux portes des enfers

Hereditary est une œuvre des plus étranges. Difficile de ne pas être intrigué, angoissé et aux aguets devant la tragédie familiale qui se déroule sur l’écran. Piochant du côté de Roman Polanski et rappelant souvent The Shining avec ses superpositions de plans, Hereditary réussit surtout à créer efficacement son propre mythe, plongeant le spectateur au cœur des névroses d’une famille perturbée. Souvent surprenant, Hereditary pourra parfois paraître un peu lent dans sa construction. Mais ce ne sera que pour mieux déstabiliser le spectateur...

Lire la critique complète

Pour tout savoir sur les nouveautés à l'affiche, rendez-vous sur: Nouveaux films à l'affiche


Commentaires 0

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement