Interview19. September 2018

John C. Reilly & Joaquin Phoenix - On a rencontré les frères Sisters !

John C. Reilly & Joaquin Phoenix - On a rencontré les frères Sisters !
© © Ascot Elite

Après l’incroyable succès des films «Un Prophète» et «De rouille et d'os», Jacques Audiard s’est exporté outre-atlantique pour nous rapporter «Les frères Sisters». Un western cinglant, l’histoire de deux frangins tueurs à gage en 1850 dans l’Oregon de la ruée vers l’or. John C. Reilly et Joaquin Phoenix campent les frères Sisters, et nous les avons rencontré.

Alors que Alison Dickey (productrice et épouse de John C. Reilly) travaille sur le film Terri, dont l’écrivain Patrick Dewitt avait pondu le script, Dewitt lui confiera le manuscrit d’une nouvelle dont personne n’avait encore jamais entendu parler. Le titre ? «The Sisters Brothers». Les deux époux tomberont littéralement sous le charme des personnages et convaincue de son potentiel cinématographique, Alison Dickey contactera Jacques Audiard.

«On l’appelait Le Général. On sentait qu’il pouvait littéralement nous mener au combat …»– Joaquin Phoenix sur Jacques Audiard

Ce n’est que plus tard, en 2012 à Toronto, qu’Alison Dickey et John C. Reilly rencontrent Jacques Audiard. Le réalisateur y présente De rouille et d'os et la suite appartient désormais à l’histoire. Première expérience américaine pour le réalisateur français, le casting est des plus prestigieux: Riz Ahmed, Jake Gyllenhaal, Joaquin Phoenix et John C. Reilly (aussi producteur). Notons aussi la très furtive et pourtant indispensable participation de Rutger Hauer qui interprète Le Commodore. Un personnage triangulaire, une sorte de représentation métaphysique du paternel, pour lequel les deux frangins, sans père, déchaussent les colts.

Jake Gyllenhaal, Joaquin Phoenix, John C. Reilly et Riz Ahmed en cavale © © Ascot Elite

Charlie Sister (Joaquin Phoenix) et Eli Sister (John C. Reilly) bossent en effet pour le compte du Commodore et s’enquièrent d’un dénommé Warm, un supposé charlatan et chercheur d’or (Riz Ahmed). John Morris (Jake Gyllenhaal) part en éclaireur, traque et sympathise pour livrer la cible aux frangins, mais Warm n’est peut-être pas un imposteur. Eli émet de sérieux doutes sur la longévité de leur macabre entreprise. Charlie boit (beaucoup), déraille et plonge dans une crise existentielle, et la ruée vers l’or s’offre alors comme une ultime alternative.

L’occasion pour nous d’un «Speed Dating» réalisé à Paris pour en parler justement, de la ruée vers l’or et de cette collaboration entre Jacques Audiard et ces deux monstres sacrés du cinéma contemporain (intimidante, si l’on en croit Joaquin Phoenix et John C. Reilly) !

«Speed Dating» avec John C. Reilly & Joaquin Phoenix

Cet article vous a plu ?


Commentaires 1

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

MovieMichael

il y a 2 mois

🤠


  • Page 1 sur 1