News23. Mai 2019

Guy Ritchie - De « Snatch » à « Aladdin », une rétrospective en 10 films

Guy Ritchie - De « Snatch » à « Aladdin », une rétrospective en 10 films
© De « Snatch » à « Aladdin », une rétrospective en 10 films (Montage Cineman)

Qui l'eût cru ? Celui qui, jadis, signait « Arnaques, Crimes et Botanique », ou encore « Snatch », revient cette semaine avec l’un des contes Disney les plus emblématiques. La dégringolade pour certains, un contre-pied spectaculaire pour d’autres ; retraçons le parcours de Guy Ritchie au cinéma en 10 films.

1998 - « Arnaques, Crimes et Botanique »

Premier long-métrage du réalisateur et couronné de huit récompenses dont le MTV Movie Award du meilleur nouveau cinéaste. Une mauvaise partie de carte déclenche une série d'événements inattendus qui plongent Jason Statham dans les arcanes du crime et du trafic d’herbe.

2000 - « Snatch »

Classique du genre ; à la suite d’un combat de boxe truqué, un petit caïd londonien se retrouve mêlé au vol d'un énorme diamant. Entrent alors en scène gangsters russes et américains dont les plans sont simples: s'approprier la pierre précieuse… Avec Brad Pitt, Jason Statham et Benicio Del Toro.

2002 - « Swept Away »

Plus discret dans la cinématographie du réalisateur et carton plein à la cérémonie des Razzie Awards 2003 (cérémonie humoristique qui récompense les pires performances et films de l’année), Swept Away embarque Madonna à bord d‘un yacht sur la Méditerranée avec un étrange marin. Alors que la cohabitation s’avère mouvementée, le bateau tombe en panne.

2005 - « Revolver »

Jason Statham chausse un bouc à la Machete et s’apprête à devenir le cador du blackjack. Après avoir écopé de 7 ans de placard à la place d’un autre, il a mis la main sur une étrange formule mathématique. Jason Statham est notamment accompagné à l’écran de Ray Liotta (Goodfellas). Scénario adapté par Luc Besson, aussi producteur sur le film.

2008 - « RocknRolla »

Nouveau long-métrage emblématique dans la veine d'« Arnaques, Crimes et Botanique» avec, entre autres, Thandie Newton, Gerard Butler, Idris Elba et Tom Hardy. Une nouvelle histoire de gangsters, ici au milieu d’une douteuse affaire immobilière à Londres.

2009 - « Sherlock Holmes »

Sans conteste l’une des prestations qui aura marqué la décennie, Guy Ritchie réécrit Sir Arthur Conan Doyle. et le réalisateur fait un premier pas vers le remake. Sherlock Holmes, avec entre autres Robert Downey Jr., Jude Law et Rachel McAdams, restera dans les annales. Downey y décrochera au passage le Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie.

2011 - « Sherlock Holmes »

Alors que le Dr.Watson est aux portes du mariage, le duo de détective signe un deuxième tour de piste et Sherlock est confronté à son ennemi juré, le professeur Moriarty (Jared Harris). Un succès critique mitigé dont la suite est à prévoir, dit-on, à l’hiver 2021.

2015 - « Agents Très Spéciaux - Code U.N.C.L.E. »

Steven Soderbergh avait été pressenti pour la réalisation, pourtant c’est Guy Ritchie, quelques temps sorti des radars, qui s’attaque à la série télé éponyme des années 60. Un casting impeccable ; Henry Cavill, Armie Hammer, Alicia Vikander et Elizabeth Debicki se retrouvent dans un spy movie d’un genre C.I.A. vs KGB sur fond de guéguerre nucléaire. Un retour dans les salles obscures en demi-teinte.

2017 - « King Arthur: Legend of the Sword »

Fort de son succès dans Sons of Anarchy, ou chez James Gray dans La cité perdue de Z, Charlie Hunnam s’offre une tête d’affiche chez Guy Ritchie dans la peau du Roi Arthur. Visuellement efficace et littéralement énergisé par la prestation de Charlie Hunnam, Ritchie redresse la tête.

2019 - « Aladdin »

Nous y voilà ! 2019, année du Disney, la reprise du prince des voleurs par le maître des petites frappes et caïds en tous genres, presque un retour à ses premiers amours. Servi en live-action avec Will Smith et le jeune Mena Massoud (Jack Ryan), le pari était risqué et la facture se révèle être agréablement surprenante. Un joli contre-pied signé Guy Ritchie.

À venir (2020) - « The Gentlemen »

Quand un gentleman très british tente de revendre son empire de marijuana à une dynastie de milliardaires de l'Oklahoma... On ne sait que peu de chose sur le prochain Guy Ritchie, en post-production selon la rumeur et prévu pour 2020. Une chose est sûre, une belle promesse au casting : Matthew McConaughey, Colin Farrell, Charlie Hunnam, Michelle Dockery, Henry Golding et Hugh Grant.

Cet article vous a plu ?


Commentaires 0

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement