Critique14. Mai 2018

«Everybody Knows»: Un thriller Z ou un puissant drame pour le nouveau film d'Asghar Farhadi?

«Everybody Knows»: Un thriller Z ou un puissant drame pour le nouveau film d'Asghar Farhadi?
© Frenetic Films

En 2013, Asghar Farhadi présentait son long-métrage franco-iranien «Le Passé» et permettait alors à Berenice Bejo de remporter le prix d'interprétation féminine. En 2016, l'Iranien était de retour sur la Croisette pour «Le Client», dernier film projeté en compétition cette année-là, et repartait le lendemain avec le prix du scénario et celui du meilleur interprète masculin pour son acteur Shahab Hosseini. En 2018, Asghar Farhadi ouvre cette fois les hostilités avec son nouveau film: «Everybody Knows». En revanche, tout laisse à croire, cette fois-ci, que le cinéaste repartira bredouille de Cannes.

En deux mots

«Everybody Knows» raconte le drame familial vécu par Laura et son entourage pendant le mariage de sa sœur dans son village natal en Espagne, lorsque sa fille disparaît pendant la fête. Cet événement va alors bouleverser le séjour et faire ressurgir les démons passés et les secrets enfouis de la petite famille espagnole.

La critique

Sur le papier avec son casting resplendissant mené par Penelope Cruz, Javier Bardem et Ricardo Darin, «Everybody Knows» («Todos lo saben» en version originale) se présentait comme un drame percutant et pouvait potentiellement livrer un thriller tendu au cœur des vignobles espagnols. Au final, il n'en sera rien pendant deux longues heures.

Si la mise en scène d'Asghar Farhadi est toujours aussi maîtrisée, voire incisive dans quelques séquences, et si la photographie de José Luis Alcaine, lumineuse le jour et ténébreuse la nuit, est superbe, le long-métrage subit les travers d'un scénario bien peu inspiré.

© Frenetic Films

Malheureusement, le nouveau film de Farhadi ne développe jamais correctement ses enjeux éthiques et moraux.

Depuis ses premières œuvres filmiques, le réalisateur iranien s'épanche sur les affres du quotidien, les question morales... Avec «Everybody Knows», le cinéaste s'empare encore de ses thématiques de prédilections au cœur de cette famille morcelée par l'argent et les vestiges d'un passé agité. Malheureusement, le nouveau film de Farhadi ne développe jamais correctement ses enjeux éthiques et moraux. Les nombreuses révélations, disséminées dans un montage plus qu'approximatif, frisent souvent le ridicule. Pire, elles rappellent plus les rebondissements grotesques des sagas de l'été télévisées que les sublimes rebonds dramatiques d'«Une Séparation» ou «A Propos d'Elly». En résulte, une œuvre aux divulgations prévisibles et au récit dépourvu des réflexions philosophiques auxquelles l'Iranien nous avait habitués.

Résumé final

«Everybody Knows» n'est pas un cauchemar cinématographique. Avec une mise en scène efficace et une jolie photographie, le film est loin d'être un plantage absolu. Cependant, la puissance tragique commune à toutes les œuvres d'Asghar Farhadi est totalement absente de ce nouveau récit qui préfère flirter avec le thriller Z que le drame familial profond et percutant.

Note de la rédaction -> 2/5★

Everybody Knows - 2018 - Drame

Réalisateur: Asghar Farhadi

Acteur: Javier Bardem, Penélope Cruz, Ricardo Darin


Commentaires 0

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement