Article6. Februar 2020

Découvrez 9 faits étonnants sur les Oscars

Découvrez 9 faits étonnants sur les Oscars
© Pixabay

Alors que la cérémonie 2020 approche à grands pas, voici pour patienter 9 anecdotes sur les Oscars.

1 - Meryl Streep la grande dame

Meryl Streep, Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour «Kramer contre Kramer»
Meryl Streep, Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour «Kramer contre Kramer»

À aujourd’hui, et bien que son talent soit “surestimé” selon les dires de Donald Trump, l’actrice Meryl Streep affiche un record phénoménal de 21 nominations aux Oscars. Depuis sa nomination dans «Voyage au bout de l'enfer» de Michael Cimino, jusqu’au récent «The Post» de Steven Spielberg aux côtés de Tom Hanks, elle décrochera 3 fois la palme de l'Académie: Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle dans «Kramer contre Kramer», Oscar de la meilleure actrice dans «Sophie's Choice» et le dernier en date, Oscar de la meilleure actrice dans «La dame de fer».

2 - It's A Man's Man's Man's World

Kathryn Bigelow et Barry Ackroyd sur le tournage de «Démineurs» (2008)
Kathryn Bigelow et Barry Ackroyd sur le tournage de «Démineurs» (2008) © Jonathan Olley - © 2008 Summit Entertainment

Alors que l’Académie fut maintes fois critiquée pour la place dérisoire laissée aux films réalisés par des femmes, en 2010, la réalisatrice émérite Kathryn Bigelow devient la première femme de l’histoire à recevoir l'Oscar du meilleur réalisateur pour son percutant «Démineurs». Si cette année encore la compétition se veut dominée par des réalisateurs masculins, le film «Little Women» de Greta Gerwig concourt dans la catégorie Meilleur film. La catégorie Meilleur réalisateur est tenue par Martin Scorsese, Todd Phillips, Sam Mendes, Quentin Tarantino et Bong Joon Ho.

3 - Un compositeur devant l'histoire

Pour son travail en 1977 sur «Star Wars», le compositeur John Williams remporte son deuxième Oscar.
Pour son travail en 1977 sur «Star Wars», le compositeur John Williams remporte son deuxième Oscar.

Dans la catégorie des records hallucinants, il faut noter le nombre absolument dingue de nominations du compositeur John Williams. En 2018, et pour son travail sur «Star Wars: The Last Jedi», le compositeur cochait sa 51ème nomination. Il remportera d’ailleurs 5 Oscars pour respectivement «Fiddler on the Roof» (1971), «Jaws» (1975), «Star Wars» (1977), «E.T. the Extra-Terrestrial» (1982) et «La liste de Schindler» (1994).

4 - La magie Ford

Henry Fonda, John Carradine & John Qualen dans The Grapes of Wrath (1940)
Henry Fonda, John Carradine & John Qualen dans The Grapes of Wrath (1940)

S’il arrive que l'on pense parfois en premier à Alfred Hitchcock, en réalité c'est John Ford qui est le réalisateur le plus décoré par un Oscar du meilleur réalisateur. Connu pour ses westerns, le réalisateur affiche un total de 4 statuettes respectivement pour «The Informer» (1935), «The Grapes of Wrath» (1940), «How Green Was My Valley» (1941), et «The Quiet Man» (1952).

5 - Le muet c'est chic

En 2012, The Artist de Michel Hazanavicius remporte 5 Oscars.
En 2012, The Artist de Michel Hazanavicius remporte 5 Oscars.

2012 aura été une année ô combien francophone aux Oscars. Alors que Jean Dujardin est allé décrocher un Oscar pour son rôle dans «The Artist», à la barbe de George Clooney, Gary Oldman et Brad Pitt, le métrage de Michel Hazanavicius, décoré de l’Oscar du Meilleur film, devient par la même occasion le deuxième film muet de l’histoire à obtenir une telle décoration. En effet, le film muet «Wings» de William A. Wellman décroche le premier Oscar de l’histoire lors de la première cérémonie en 1929.

6 - Corleone dans la légende

Marlon Brando et Salvatore Corsitto dans The Godfather (1972)
Marlon Brando et Salvatore Corsitto dans The Godfather (1972) © 1972 Paramount Pictures

Il est un mystère pour personne que Francis Ford Coppola et son triptyque du «Parrain» a littéralement fait rentrer les années 70 dans la légende, mais fait plus étonnant encore, et bien que le premier opus du «Parrain» décroche l’Oscar du meilleur film en 1973, la deuxième partie décroche elle aussi l’Oscar du meilleur film en 1975 et devient par la même occasion le premier sequel à décrocher une telle décoration. Le deuxième sera «The Lord of the Rings: The Return of the King» en 2004.

7 - Daniel Day-Lewis fascinant

Daniel Day-Lewis dans «There Will Be Blood»
Daniel Day-Lewis dans «There Will Be Blood»

Si la maestria de l’acteur Daniel Day-Lewis n’est plus à prouver, l’acteur a décroché trois fois l’Oscar du meilleur acteur pour ses performances dans «My Left Foot» (1989), «There Will Be Blood» (2007), et «Lincoln» (2012). Un record dans la catégorie masculine, alors que Katharine Hepburn reste à ce jour l’actrice la plus récompensée de l’Oscar de la meilleure actrice, 4 trophées remportés pour «Morning Glory» (1933), «Guess Who's Coming to Dinner» (1967), «The Lion in Winter» (1968), et «On Golden Pond» (1981).

8 - Une affaire de famille

Liza Minnelli, Oscar de la meilleure actrice dans «Cabaret» (1972)
Liza Minnelli, Oscar de la meilleure actrice dans «Cabaret» (1972)

Liza Minnelli ça vous parle? Et bien savez-vous qu’en plus de sa carrière prestigieuse et de son Oscar de la meilleure actrice dans «Cabaret» (1972), elle est aussi la première célébrité oscarisée dont les parents eux-mêmes étaient détenteurs d’une statuette. En effet sa mère Judy Garland recevra un Oscar pour son rôle dans «Judgment at Nuremberg» (1961), et son père Vincente Minnelli sera récompensé du trophée pour son film «Gigi» (1958).

9 - Le cas Disney

Winnie the Pooh and the Blustery Day (1968), Oscar du meilleur court métrage d'animation.
Winnie the Pooh and the Blustery Day (1968), Oscar du meilleur court métrage d'animation.

Symbole d’un empire visuel qui semble éternel, Walt Disney est dans l’histoire celui qui a remporté le plus de statuettes. On compte pas moins de 22 Oscars (le premier pour «Flowers and Trees» (1932), 4 Oscars d’honneur (le premier pour la création de Mickey Mouse) et un nombre hallucinant de 59 nominations. Sa dernière nomination sera d’ailleurs pour «Winnie the Pooh and the Blustery Day» en 1969. Il remporte d’ailleurs l'Oscar à titre posthume. Walt Disney s’est éteint en 1966.

Ceci peut aussi vous intéresser:

Cet article vous a plu ?


Commentaires 0

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement